Nous voulons faire entrer le Front de gauche dans une nouvelle phase !

Posté par pcfmaubeuge le 19 avril 2010

L’Humanité

Le PCF lance sa réflexion de congrès

arton27647771.jpgLa direction communiste a adopté les textes préparatoires à son congrès d’étape de juin. À l’ordre du jour, la construction d’un front majoritaire pour 2012, et les transformations du PCF décidées en 2008.

Le Conseil national du PCF devait adopter dans la soirée deux textes destinés à alimenter la réflexion des communistes dans la préparation de leur congrès d’étape, convoqué du 18 au 20 juin prochain. Celui-ci a pour ordre du jour l’évaluation et les suites des orientations mises en oeuvre depuis le 34e congrès de décembre 2008, qui avait décidé la construction d’un «front progressiste et citoyen» destiné à donner corps à une alternative majoritaire à la droite et le choix de continuer le PCF tout en engageant «sa profonde transformation».

« DYNAMIQUE POPULAIRE ET SOCIALE »

Le premier choix s’est traduit depuis par la création du Front de gauche aux élections européennes et régionales, qui a permis d’ouvrir «un nouveau chemin d’espoir à gauche», selon la direction communiste. Celui-ci «n’est que la première étape d’un front populaire majoritaire», a indiqué Pierre Laurent, candidat à la succession de Marie-George Buffet comme secrétaire national du PCF au congrès. «Nous voulons faire entrer le Front de gauche dans une nouvelle phase» pour en «dépasser les limites» actuelles, a-t-il expliqué. «Nous voulons ne pas en rester à un cartel d’organisations, mais déployer une dynamique populaire et citoyenne» en ouvrant des «espaces d’engagement» aux citoyens dans le Front de gauche, dont les formes sont à imaginer.

UNE « CAMPAGNE COMBATIVE » SUR LES RETRAITES

D’ici à 2012, a poursuivi le coordinateur du PCF, un «travail énorme sur le projet est à accomplir». La question du contenu de ce projet a été au coeur des échanges du Conseil national, certains plaidant par ailleurs pour l’ouverture dès maintenant du débat dans le parti sur la candidature pour le porter à la présidentielle (communiste ou non communiste). Auparavant, le Conseil national a validé le lancement d’une «campagne de lutte d’idées et de propositions» sur les retraites. Pour le PCF, en dépit des «mensonges de la droite» avec l’instrumentalisation des chiffres alarmistes du COR (Conseil d’orientation des retraites) et «le refus du débat démocratique» de cette dernière, la situation est «ouverte». «Les projets du gouvernement peuvent être mis en échec», estime Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF. Il a plaidé pour une «campagne très combative avec un engagement militant comparable à celui de 2005 pour la campagne référendaire contre le traité constitutionnel européen», articulée «à toutes les mobilisations sociales et syndicales». Une première semaine d’action sur les retraites a été décidée, entre le 1er et le 6 mai.

SÉBASTIEN CRÉPEL

__________________________________

loupe116.png rapport de Pierre Laurentloupe116.png  rapportodartigollescn16042010.pdf

Laisser un commentaire

 

Les Enragés d'Aurillac |
LES MESSAGERS DU RDR |
LIVRY SUR SEINE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blog des idées non-reçue...
| MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...