Libertés – Emprisonnement

Posté par pcfmaubeuge le 31 octobre 2010

 Calonne-Ricouart (Pas-de-Calais)

georgesibraahimabdallah.jpg 

Georges Ibrahim Abdallah doit être libéré !

 

Il entrait ce dimanche 24 octobre dans sa 27e année d’incarcération ! Georges Ibrahim Abdallah est le plus ancien prisonnier politique de l’Etat français. Désormais, une banderole exigeant sa libération flotte sur le front de l’hôtel de ville à l’initiative du comité « Libérez-les ! » de soutien aux prisonniers et réfugiés politiques (59 – 62).

Déployée depuis le samedi 23 octobre, elle le sera jusqu’au samedi 4 décembre, date de la manifestation internationale de solidarité, qui se déroulera à Lannemezan (Pyrénées) où Georges Ibrahim Abdallah est détenu pour complicité dans la mise hors d’état de nuire « d’un représentant des services secrets israéliens et d’un attaché militaire américain » à l’époque de la colonisation du Liban par Israël. « Militant communiste libanais, Georges Ibrahim Abdallah demeure une figure emblématique de la lutte contre l’impérialisme et le sionisme au Proche-Orient. Aussi, Israël et les Etats-Unis font pression sur l’Etat français pour empêcher sa libération. Ces puissances l’appréhendent comme une menace pour leurs intérêts impérialistes dans la région » rappelle le comité « Libérez-les ! » au cours de la réception qui fait suite au déploiement de la banderole. Il rajoute que ce militant de la cause palestinienne était libérable depuis… 1999 et que sept de ses demandes de libération conditionnelle avaient été rejetées depuis. Ignoble persévérance ! Il est aussi question des « mesures répressives répétées et des condamnations toujours plus longues qui frappent d’autres militants, les Basques notamment, en France comme en Espagne ». « Les prisonniers politiques, encore emprisonnés en Europe, ne sortent plus de prison », révèle le comité « Libérez-les ! » qui s’offusque du véritable acharnement « pour l’exemple » ! Enfin, il dénonce les opérations « anti-terroristes de propagande » comme celle qui envoya en prison les militants de Tarnac ou encore, dressant un judicieux parallèle avec l’actualité, « la répression, la criminalisation et les violences perpétrées à l’encontre de militants engagés en Europe dans des mouvements sociaux ».

Engagements anti-impérialistes

« S’il avait commis un délit de droit commun, il y a longtemps que Georges Ibrahim Abdallah aurait été libéré », fait remarquer André Delcourt, le maire et conseiller général communiste visiblement heureux de soutenir cette initiative au nom de la municipalité et de la section PCF de Calonne-Ricouart. « L’Etat français lui fait payer sa fidélité à son engagement anti-impérialiste et antisioniste », poursuit le comité « Libérez-les ! » . Ici, ni reniement, ni repentir ! « Georges Ibrahim est marxiste et internationaliste », souligne pour sa part le représentant du Secours rouge, à la tête d’une délégation venue spécialement de Bruxelles pour l’occasion. Sa lecture de classe des évènements lui interdit ainsi le soutien d’associations « comme Amnesty International ou de la mouvance islamiste ». Pour la même raison, son cas est largement censuré par les médias. Pourtant, « en dépit des années d’emprisonnement et de la distance, sa popularité reste forte dans les quartiers populaires de Beyrouth », se félicite toutefois le comité « Libérez-les ! ».

Livre d’or en mairie

Un livre d’or où chacun pourra poser un mot de solidarité est actuellement disponible en mairie. Ce document sera transmis à Georges Ibrahim Abdallah le jour du rassemblement du 4 décembre. Quant à la banderole, elle « partira ensuite colorer d’autres édifices publiques du Bassin minier. Des contacts seront pris avec les municipalités communistes », précise encore le comité « Libérez-les ! ». Ce dernier ne manque pas de féliciter André Delcourt et les militants communistes de Calonne-Ricouart pour « le courage politique dont ils font preuve, s’inscrivant ainsi dans la longue tradition de solidarité internationaliste du mouvement ouvrier ».

   

 

3 Réponses à “Libertés – Emprisonnement”

  1. unpeudetao dit :

    Bonjour!
    Intérêt, national ou capatilisme.. Ah, ce fric!

    Liberté d’expression et d’agir, dans notre belle France commence à avoir des limites.. A chacun d’entre nous de se mobiliser..
    Amicalement!

    Dernière publication sur Contes, légendes, fables et histoires. : Histoire de cheval (Conte soufi)

  2. pcfmaubeuge dit :

    Bonjour Unpeudetao
    Merci de ta visite

    Intérêt pour le fric, c’est tous les jours qu’ils nous le prouve : obsédés ces financiers/actionnaires qui avalent tout ce qu’ils peuvent… jamais rassasiés
    Tiens NS a bien déclaré : « l’homme n’est pas une marchandise comme les autres »

    Avec les actions contre la réforme et le passage en force, ce gouvernement donne l’impression qu’il vise à l’exaspération des citoyens, attend la faute pour invoquer la fumeuse raison d’état et frapper.

    La liberté, elle, va falloir la re découvrir en même que l’égalité et la fraternité ! et j’espère que ce sera tous ensemble.

    Amicalement
    joëlle

  3. carlanica dit :

    Bonsoir
    Espérons que les financiers ne gangrèneront pas le Brésil…
    Salut citoyenne(s)

    Dernière publication sur POURQUOI PAS : Décembre ?

Laisser un commentaire