• Accueil
  • > ASSOCIATIONS
  • > Groupe Communiste et Républicain – Conférence de presse 3 avril 2013

Groupe Communiste et Républicain – Conférence de presse 3 avril 2013

Posté par pcfmaubeuge le 5 avril 2013

GROUPE COMMUNISTE & RÉPUBLICAIN
AU CONSEIL MUNICIPAL DE MAUBEUGE

Conférence de presse du 3 avril 2013

Déclaration de Louis Mazuy

Merci de votre présence. Nous vous avons réuni pour vous présenter quelques points clefs de notre activité d’élus municipaux de Maubeuge et de conseillers communautaires, en forme de bilan partiel depuis 2008, année de notre élection.

Notre présentation va se faire en plusieurs parties :

  • D’abord Christine Savaux résumera le sujet des rythmes scolaires pour lequel elle s’est beaucoup investie.
  • Ensuite, je dirais quelques mots sur la contradiction dans laquelle se trouve notre député maire,
  • Puis, partant du constat que le système d’aides publiques de l’agglomération a en partie perdu sa crédibilité, j’évoquerai la piste de changement de cette politique que nous sommes en train d’étudier,
  • Nous donnerons notre appréciation sur la question du contournement de Maubeuge.
  • Enfin, concernant l’enjeu du commerce de Maubeuge, nous ferons quelques remarques.

Rythmes scolaires :

Présentation de Christine Savaux

Contradiction du député maire. Comme député socialiste non critique, il vote pour la politique du gouvernement Eyraud, qui équivaut à une politique d’austérité, et à une baisse des aides de l’État aux communes. Puis comme maire, pour l’application des rythmes scolaires, il préconise d’appliquer la réforme, même si cela augmentera les dépenses du budget municipal.

Activité économique de l’agglomération :

Le système d’aides publiques de l’agglomération a perdu sa crédibilité car les subventions sont maintenues même si les engagements de créations d’emploi et d’augmentations de l’effectif de l’entreprise ne sont pas respectés. Plusieurs conventions comportent un alinéa qui permet aux entreprises de réduire l’effectif de référence, en fonction duquel est évaluée la tenue on non des engagements. On s’aperçoit aussi que l’agglomération subventionne des investissements dont l’objectif est de faire des gains de productivité. Il n’est alors pas étonnant que les engagements de créations d’emplois ne soient pas tenus. Après tous les cadeaux que les entreprises ont eu de la part de l’État, notamment la suppression de la taxe professionnelle, ce type de subvention n’est pas légitime.
Par contre, l’octroi de prêts aux TPE, mis en place à l’initiative de Michel Vasse, est un système intéressant car il évite aux petites entreprises d’avoir à payer des intérêts d’emprunts trop lourds aux banques.

Les fonds publics pour le développement économique doivent changer de cible. Avec la législation actuelle, même si elle devrait être plus appropriée, il est possible de construire avec des groupements d’entreprises de véritables projets de développement, avec une véritable dynamique de créations d’emploi. Cela demande plus de préparation et d’implication que le saupoudrage de subventions. Les collectivités publiques et les organismes liés à l’État comme OSEO pourraient avoir un rôle efficace. C’est une question de volonté politique. Pour l’instant, le vice président de la commission économique de l’agglomération Christophe Di Pompeo et le Président Rémi Pauvros se contentent de suivre la politique du gouvernement qui veut accorder 20 milliards d’euros de l’État aux entreprises sans engagement réel de créations d’emploi.

Contournement Nord de Maubeuge :

il faut rendre à César ce qui à César. Apparemment, tout le monde se dit pour le contournement aujourd’hui.
Néanmoins, ce sont les élus communistes de Maubeuge et en particulier Daniel Barbarossa qui lors du conseil municipal du 22 octobre 2010 a soulevé la question, constatant que le maire de Maubeuge prévoit un emplacement pour un futur centre équestre, sans se poser la question où passera le contournement Nord. Il est intéressant de consulter le rapport du CEGEDO de 2011. Il montre qu’il n’y a pas de projet précis préconisé par les élus et que le maire de Maubeuge a une attitude pouvant s’expliquer pour des raisons tactiques. Il y a donc un risque que le sujet s’enlise à nouveau pour longtemps.  

Commerce à Maubeuge et le projet Eurasambre :

L’idée de s’appuyer sur la réussite de Match pour réaliser un aménagement urbain, comprenant des commerces, des constructions de logements et des entreprises de service a une certaine crédibilité. Toutefois, l’enquête publique a mis en évidence deux écueils principaux. Si l’essentiel des commerces qui veulent s’implanter dans le secteur Eurasambre sont des transferts de magasins déjà implantés dans Maubeuge, l’opération ne sera pas une réussite. D’autre part, les difficultés d’accès au centre de Maubeuge en voiture pour faire ses courses sont une limitation sous estimée dans le projet.

Autres implications :

la responsabilité de Jean Fourneau au CCAS de Maubeuge, l’implication de Daniel Barbarossa pour le développement du tourisme à l’agglomération, notre soutien à l’association des centres sociaux et à toutes les autres associations assurant des rôles d’animation dans la ville.

Laisser un commentaire

 

Les Enragés d'Aurillac |
LES MESSAGERS DU RDR |
LIVRY SUR SEINE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blog des idées non-reçue...
| MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...