Éducation nationale – Baccalauréat – Pétition

Posté par pcfmaubeuge le 1 mai 2013

SNES

Pour obtenir de nouvelles modalités l’an prochain et respecter le caractère national du diplôme.-

Les conditions des nouvelles épreuves de Langues Vivantes au baccalauréat ont mis enseignants et élèves dans une situation difficile et inacceptable. Elles s’inscrivent de plus dans une remise en cause du caractère national du baccalauréat et installent une conception locale des épreuves de cet examen.

Le SNES, depuis un an, a multiplié, avec les collègues, les interventions et alertes que le ministère a largement sous-estimées, même s’il a promis un bilan de la session 2013.

Il est indispensable de construire un rapport de force pour obtenir une autre définition pour la session 2014 qui respecte le caractère national et terminal du baccalauréat.

Signez et faites signez la pétition intersyndicale :

http://www.lv-bac-urgence.net/?petition=3

Publié dans EDUCATION NATIONALE, JEUNES, LEGISLATION, NATIONALE, POLITIQUE, SERVICES PUBLICS, SYNDICATS | Pas de Commentaire »

On vous fait un dessin : Ecole en danger

Posté par pcfmaubeuge le 24 avril 2013

http://www.dailymotion.com/video/xz8sw1

Publié dans EDUCATION NATIONALE, NATIONALE, POLITIQUE, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

Expression communiste – L’avenir des enfants

Posté par pcfmaubeuge le 20 mars 2013

L’AVENIR DES ENFANTSExpression communiste - L'avenir des enfants dans ECONOMIE - FISCALITE louis-mazuy_photo-203x300

La municipalité finance la construction et l’entretien des écoles. Ses installations accueillent des enfants durant les congés scolaires. Elle subventionne les associations organisant des activités et animations pour la jeunesse. La bibliothèque, les spectacles et les salles de sport sont à la disposition des jeunes pour leur épanouissement. Cet effort municipal de service public devrait augmenter pour permettre à de nombreux jeunes de préparer leur avenir, malgré la situation difficile de leur famille. La loi votée par les députés fait passer la semaine scolaire de 4 jours à 4,5 jours, à partir de 2013 ou 2014, et demande aux municipalités d’organiser 3 heures d’activités périscolaires par semaine. Christine Savaux, Adjointe au maire, s’efforce de l’appliquer positivement pour les enfants. Mais les finances publiques se réduisent sur décision du gouvernement, sous la pression des traités Européens et de la finance capitaliste. La politique d’austérité empêche le progrès social nécessaire.

Louis Mazuy
Président du groupe Communiste et Républicain
Conseil municipal Maubeuge

Publié dans ECONOMIE - FISCALITE, EDUCATION NATIONALE, JEUNES, LOCALE, MAUBEUGE, POLITIQUE, SERVICES PUBLICS, VIVRE A | Pas de Commentaire »

LETTRE OUVERTE AUX ENSEIGNANTS

Posté par pcfmaubeuge le 2 mars 2013

LETTRE OUVERTE AUX ENSEIGNANTS dans EDUCATION NATIONALE b_2

LETTRE OUVERTE AUX ENSEIGNANTS

Chers collègues,

L’exercice de notre métier est de plus en plus difficile au quotidien. Seuls dans nos classes et sans formation adaptée aux réalités de la pratique, dans l’impossibilité de répondre à la multiplication d’injonctions contradictoires, enfermés par l’évaluation dans des logiques concurrentielles, empêchés de penser notre métier, responsables de tous les maux de l’école, surchargés de tâches administratives, en rupture de confiance avec notre hiérarchie, nous ressentons un profond sentiment d’impuissance alors que notre travail réel n’est pas valorisé, voire même semble invisible, et que notre santé même se trouve atteinte sans aucune aide de l’institution.

Mais de quoi nous parle cette difficulté dans l’exercice du métier, qui, comme celle de nombreux salariés, se trouve souvent imputée à une responsabilité individuelle ? Nous voilà devenus fragiles, comme le sont les employés de France-Télécom par exemple.

Mais nous ne sommes ni malades, ni démissionnaires,

c’est l’exercice de notre métier qui est empêché.

L’école de la reproduction sociale transforme les inégalités sociales en inégalités de réussite scolaire et conduit à invalider tout acte pédagogique.

La suppression de 70 600 postes (enseignants et administratifs) en 5 ans s’est faite strictement sur des considérations économiques et non dans des objectifs pédagogiques : pour preuve la quasi-disparition des Rased dans le premier degré et de la scolarisation avant 3 ans.

Privés de formation, les débutants sont affectés sur des postes réputés difficiles : zone prioritaires, affectations sur 3 niveaux différents, urgences à affronter en collège…

Lire la suite… »

Publié dans EDUCATION NATIONALE, JEUNES, NATIONALE, POLITIQUE, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

L’ÉCOLE MÉRITE MIEUX QUE CELA !

Posté par pcfmaubeuge le 21 février 2013

-

L’ÉCOLE MÉRITE MIEUX QUE CELA !

 

 

Après une concertation en trompe-l’œil,

un passage en force ministériel !

Le Conseil Supérieur de l’Education qui regroupe principalement des représentants des organisations syndicales enseignantes et des parents d’élèves a rejeté le décret sur les rythmes scolaires. Le Ministre passe donc en force et au lieu de prendre le temps de la concertation que demandent les personnels et nombre de collectivités, il essaye de forcer la main aux communes en leur faisant miroiter une aide financière pour celles qui choisiront d’appliquer en urgence la réforme en 2013. Les professeurs des écoles parisiens se sont mobilisés contre cette pseudo réforme au mois de janvier. Le mouvement

 -

Culture commune contre école à la carte

Cette réforme des rythmes scolaires détourne d’un travail sur les contenus, les pratiques et les conditions d’apprentissage, là où se fabrique l’échec scolaire. L’urgence politique est à la construction d’une école de la réussite pour tous : elle doit viser non pas à moins d’école mais à plus et mieux d’école, à l’accès de tous à une culture commune de haut niveau, sous peine d’aggraver encore les inégalités.

Ni socle commun, ni externalisation ! Pour une école vraiment commune, les missions du scolaire et du périscolaire doivent être clairement définies, dans le respect du rôle de chacun.

 -

Ni marchandisation, ni individualisation

En rejetant dans le temps périscolaire des activités et des apprentissages, l’école publique sera dépendante de la volonté et des moyens des collectivités locales. C’est la porte ouverte à une marchandisation de l’éducation et à une remise en cause du caractère national de l’école.

 -

Égalité républicaine : non à l’acte III de la décentralisation !

La réforme Peillon est à la charge des communes, alors même que les moyens alloués aux écoles par les communes varient encore de un à dix !

L’acte III de la décentralisation, en préparation, remet en cause le principe de l’égalité républicaine.

Sur fond de politique d’austérité, le gouvernement veut imposer une territorialisation de l’école qui aggrave les disparités au lieu de les corriger.

-

L’ÉCOLE MÉRITE MIEUX QUE CELA ! dans AGGLOMERATION logo

-

Annick MATTIGHELLO

Maire de Louvroil, Conseillère Régionale

Intervient auprès du recteur de l’académie de Lille

clic sur l’image

intervention-annick-210x300 dans EDUCATION NATIONALE

Publié dans AGGLOMERATION, EDUCATION NATIONALE, EMPLOI, JEUNES, LOCALE, MAUBEUGE, NATIONALE, POLITIQUE, REGIONALE, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

Maubeuge – lycée Lurçat – DGC

Posté par pcfmaubeuge le 12 février 2013

Maubeuge - lycée Lurçat - DGC dans EDUCATION NATIONALE eric-bocquet-_-vincent-peilon

Lettre à télécharger   fichier pdf Vincent Peillon DCG lyc-e Lur-at Maubeuge

____________________________

Voir aussi

Maubeuge : suppression d’une formation de haut niveau au lycée Lurçat !

Publié dans EDUCATION NATIONALE, EMPLOI, JEUNES, LOCALE, POLITIQUE, REGIONALE, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

Maubeuge : suppression d’une formation de haut niveau au lycée Lurçat !

Posté par pcfmaubeuge le 4 février 2013

Suppression brutale et inacceptable d’une formation de haut niveau au lycée Lurçat à Maubeuge…

Un mauvais coup que les communistes et leurs élus en Sambre ont bien l’intention de remettre en cause.

Article paru dans l’Humanité de ce jour.

Maubeuge :  suppression d'une formation de haut niveau au lycée Lurçat ! dans AGGLOMERATION tout-ca-ne-vaut-pas-une-classe-prepa-a-maubeuge-227x300
Clic sur l’image ou à télécharge
r
fichier pdf Lur-at f-v 2013

la-retraite-par-capitalisation-fout-en-7471411 dans EDUCATION NATIONALE

-

Vous pouvez faire parvenir au recteur de l’académie de Lille un message de protestation exigeant l’annulation de cette suppression. L’adresse internet du recteur : cabinetdurecteur@ac-lille.fr

Alain Groisne

Modèle de texte à envoyer au recteur

Monsieur le Recteur.

La décision prise tout récemment par le Rectorat de supprimer une formation de préparation d’un diplôme  de comptabilité générale au lycée Lurçat de Maubeuge est aussi brutale qu’inacceptable.

Cette décision est particulièrement injuste car elle ne permet même pas aux étudiants concernés de terminer leur formation à Maubeuge. Ce mauvais coup est ressenti par beaucoup comme une volonté délibérée de briser une région particulièrement touchée par le chômage.

Elle est d’autant plus incompréhensible et critiquable qu’un pôle universitaire est censé être créé à Maubeuge. Je vous demande donc de revoir votre décision et d’annuler cette suppression.

Cordialement.

________________

Voir aussi

Education nationale – DCG du Lycée Lurçat

Le Val de Sambre a le droit à des formations supérieures de qualité !

Publié dans AGGLOMERATION, EDUCATION NATIONALE, EMPLOI, JEUNES, MAUBEUGE, POLITIQUE, SERVICES PUBLICS | 3 Commentaires »

12345...17
 

Les Enragés d'Aurillac |
LES MESSAGERS DU RDR |
LIVRY SUR SEINE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blog des idées non-reçue...
| MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...