28 janv. et 6 fév. Mobilisation pour La Redoute et pour l’emploi en Nord Pas de Calais

Posté par pcfmaubeuge le 25 janvier 2014

PCF

Fédération du Nord
18, rue d’Inkermann
BP 1233
59013 Lille Cedex
03 20 63 08 08
nord.pcf.fr
pcfnord@pcf.fr

Lille, le 24 janvier 2014

 

Déclaration du PCF Nord

28 janvier et 6 février

Mobilisation pour La Redoute

et pour l’emploi en Nord Pas de Calais

Les communistes du Nord et leurs élus s’associent aux actions des salariés de La Redoute et participeront à la manifestation de ce mardi 28 janvier à l’appel de l’intersyndicale, à 11h gare Lille-Flandre.

A travers cette journée de manifestation et celle du 6 février prochain à l’initiative de la CGT, nous lançons un appel à la plus large mobilisation de la population et des élus dans leur grande diversité pour défendre l’emploi dans la région et les fleurons de notre industrie menacée comme La Redoute, mais aussi Calaire-Chimie, Stora-Enso (Corbehem), Valdunes, Arc International et les secteurs du ferroviaire et de l’automobile.

Les dernières mesures du Président de la République qui aggravent l’austérité imposée aux Français (hausse de la TVA, baisse des pensions, gel du barème des impôts… mais aussi la baisse des dotations aux collectivités…) et qui fait la part belle aux grandes entreprises avec un nouveau cadeau de 30 milliards,  n’empêchent pas la casse de l’industrie dans la région Nord Pas de Calais.

Nos entreprises, nos PME, nos TPE ont besoin avant tout d’être défendues face au dumping social et fiscal mais elles ont surtout besoin de commandes et de travail.

Fabien ROUSSEL

Secrétaire départemental
PCF Nord

Publié dans DELOCALISATIONS, EMPLOI, ENTREPRISES, LICENCIEMENTS, LUTTES, REGIONALE, RENDEZ-VOUS, SYNDICATS, TRANSPORTS | Pas de Commentaire »

Question écrite à la Commission européenne déposée par Jacky Hénin le 18 décembre 2013

Posté par pcfmaubeuge le 20 décembre 2013

http://www.flickr.com/photos/7969902%40N07/5011907996/

Question écrite à la Commission européenne déposée par Jacky Hénin le 18 décembre 2013

L’entreprise EADS a annoncé la suppression de 5 800 postes en Europe. Avec cette annonce est lancée la négociation d’un plan de compétitivité  pour envisager de diminuer ou de geler les salaires et d’augmenter le temps de travail pour les salariés qui conserveront leur emploi. Le secteur aéronautique et spatial est loin d’être en crise, 30 000 aéronefs sont à construire pour les 20 prochaines années. Les carnets de commandes ne désemplissent pas. L’objectif est clairement affiché : augmenter les dividendes des actionnaires. L’État français et l’État espagnol, qui se sont désengagés récemment du capital de l’entreprise, portent leur part de responsabilité.

Le Parlement européen a adopté le mardi 10 décembre le rapport 2013/2092(INI) qui insiste sur la nécessité d’un politique spatiale européenne ambitieuse. La force de la filière aérospatiale repose sur le savoir-faire de milliers de travailleurs hautement qualifiés. Une politique spatiale et aéronautique ambitieuse doit passer par un investissement public national et européen coordonné de manière efficace, contrôlé par les élus européens, nationaux, locaux et les représentants de personnels.

Comment dans les conditions évoquées, la Commission européenne espère-t-elle mener une coopération européenne permettant la découverte de solutions innovantes et permettant de conserver une indépendance technique européenne vis-à-vis des concurrents américains ?

Alors que le niveau de chômage ne cesse d’augmenter au sein de l’Union européenne, quelles mesures la Commission envisage-t-elle de prendre face à des entreprises, en l’occurrence détenue partiellement par des capitaux publics, qui licencient dans l’objectif d’augmenter les dividendes ?

Publié dans EMPLOI, ENTREPRISES, EUROPEENNE, LICENCIEMENTS, NATIONALE, POLITIQUE, SALAIRES | Pas de Commentaire »

Communiqué de la Fédération du Nord du PCF – Soutien aux salariés de la Redoute

Posté par pcfmaubeuge le 5 novembre 2013

Communiqué de la Fédération du Nord du PCF - Soutien aux salariés de la Redoute dans EMPLOI logo1Fédération du Nord
18, rue d’Inkermann
BP 1233 – 59013 Lille cedex
Tél. : 03 20 63 08 08
Fax. : 03 20 42 03 10
Mail : pcnordcoordi@wanadoo.fr

Rendez-vous à 11h00 – Gare Lille – Flandres

Lille, mardi 05 novembre 2013

Soutien à la manifestation de jeudi

des salariés de La Redoute

Monsieur PINAULT doit venir à ROUBAIX

Ce jeudi 7 novembre, les salariés de La Redoute manifestent à Lille contre la suppression d’environ 700 emplois à l’occasion de la cession programmée de l’entreprise par le groupe Kering. 1 500 emplois sont menacés au total.

Le PCF appelle à participer très largement à cette manifestation pour soutenir le juste combat des salariés et de leur représentants syndicaux.

Il demande également à Monsieur François Henri PINAULT de venir à Roubaix pour rencontrer les salariés et les élus locaux, tous concernés par l’avenir de la filière et des emplois. Les élus locaux (Région, CUDL, Villes) ont contribué au développement de la Redoute en participant aux différents investissements de ces dernières années. Les populations locales y ont donc participé par leurs impôts. L’État y contribue également, sous la forme d’aides (CICE) et d’exonération de charges sur les bas salaires. C’est pourquoi, collectivités et État sont en droit de demander au groupe Kering et à Monsieur PINAULT de tout mettre en œuvre pour préserver l’avenir de la filière dans le Nord Pas de Calais, terre historique de la vente à distance.

Monsieur PINAULT, qui a grandi et a été formé dans les écoles publiques de la métropole lilloise, a aussi fait fortune dans notre région, grâce au textile. Sa fortune a augmenté de 4,7 milliards d’euros en 2012 après avoir filialisé ou vendu durant 20 ans une grande part de l’activité et divisé par 2 les effectifs de la Redoute depuis 2008. Il doit faire face à ses responsabilités.

Les élus locaux ne sont pas là pour payer la casse sociale ! Nous appelons l’ensemble des élus, dans la diversité de leurs opinions, les représentants des salariés, les acteurs économiques locaux à s’unir pour dire non à ce nouveau plan social dans la métropole lilloise et à mettre le groupe Kering face à ses responsabilités.

Fabien ROUSSEL
Secrétaire Départemental du PCF Nord

Publié dans EMPLOI, ENTREPRISES, LICENCIEMENTS, LUTTES, POLITIQUE, RENDEZ-VOUS, SYNDICATS | Pas de Commentaire »

Manifestations bretonnes, point de vue de Marie-Andrée…

Posté par pcfmaubeuge le 4 novembre 2013

De Jack BOUGOUIN, Secrétaire général de l’Ufros CGT

Cher(e)s camarades,

Ci-dessous le point de vue de Marie Andrée BERNARD -membre du secrétariat de l’Ufros- sur les manifestations bretonnes, notamment celle de Carhaix dont les médias ont peu ou pas du tout parlé !!!
En effet les médias « portes voix » zèlés des thèses libérales ont pratiqué leurs amalgames habituels pour détourner l’attention des citoyens sur les véritables problèmes de la Bretagne…Problèmes  qui ne doivent rien à l’Ecotaxe  » Borloo », mais tout au dumping social qui a entrainé la perte de milliers d’emplois !!!
________________________________

Quelle était belle dans sa dignité notre manifestation, ce 2 novembre, à CARHAIX, emmenée par la CGT, drapeaux au vent, à laquelle s’étaient joints la FSU et Solidaires, le PCF, Le Front de Gauche, Les Alternatifs, EELV et d’autres encore… 3.000 manifestants ont défilé dans les rues de CARHAIX pour la sauvegarde et le maintien de l’emploi en Bretagne, en particulier dans le Finistère où les salariés de nombreuses entreprises de l’agroalimentaire subissent  de plein fouet les politiques néo-libérales de la crise actuelle, démontrant que le « modèle agricole breton » est aujourd’hui une faillite économique, sociale et environnementale.

Pendant ce temps à QUIMPER, soutenus par le MEDEF, la FDSEA, la droite, salués par le Front National, avec la complicité de FO, ceux-là même qui licencient et ferment des entreprises, les patrons, la grande distribution…, ceux-là même qui n’ont pour objectif que de diminuer leurs coûts et de se dédouaner de toutes leurs responsabilités, exploitant la colère et le désespoir d’une grande partie de la population (engendrés par les suppressions massives d’emplois) à des fins politiciennes, mettent en cause l’intégrité et l’indépendance des salariés dans un combat qui n’est pas le leur.

Nombre d’entre eux se sont laissés enfumer par un amalgame scandaleux, activé également par les médias.

Comme l’a écrit Henri KRASUCKI « Rien ne fait plus mal aux travailleurs que la collaboration de classes. Elle les désarme dans la défense de leurs intérêts et provoque la division. La lutte de classes, au contraire, est la base de l’unité, son motif le plus puissant. C’est pour la mener avec succès en rassemblant l’ensemble des travailleurs que fut fondée la CGT. Or la lutte de classes n’est pas une invention, c’est un fait. Il ne suffit pas de la nier pour qu’elle cesse: renoncer à la mener équivaut pour la classe ouvrière à se livrer pieds et poings liés à l’exploitation et à l’écrasement. ».

VIVE LA CGT!
Marie-Andrée

________________________________

voir également  : Esprit de l’éco-taxe, es-tu là ?

Publié dans CHANGER LA SOCIETE, ECOLOGIE, ECONOMIE - FISCALITE, EMPLOI, ENTREPRISES, HISTOIRE, LICENCIEMENTS, MONTEE FASCISME, NATIONALE, POLITIQUE, RENDEZ-VOUS, SYNDICATS, TRANSPORTS | Pas de Commentaire »

AGC BOUSSOIS: LE SACRIFICE NE PAIE PAS…

Posté par pcfmaubeuge le 30 septembre 2013

DANS LA PRESSE

L’Humanité dimanche
26 septembre – 2 octobre 2013

AGC BOUSSOIS: LE SACRIFICE NE PAIE PAS... dans AGGLOMERATION agc-1-222x300agc-2-220x300 dans CHOMAGEagc-3-221x300 dans EMPLOI

agc-4 dans ENTREPRISES

Publié dans AGGLOMERATION, CHOMAGE, EMPLOI, ENTREPRISES, LICENCIEMENTS, LOCALE, LUTTES, POLITIQUE, PRESSE MEDIA, SYNDICATS | Pas de Commentaire »

AGC – Jacky Hénin, soutien aux salariés de la verrerie de Boussois

Posté par pcfmaubeuge le 17 septembre 2013

Jacky Hénin – Député européen PCF / Front de Gauche et Conseiller municipal de Calais
AGC - Jacky Hénin, soutien aux salariés de la verrerie de Boussois dans AGGLOMERATION jacky_henin 17/09/2013

Soutien aux salariés de la verrerie de Boussois !

L’entreprise AGC Boussois, membre du groupe AGC Europe, lui-même membre de la multinationale aux profits colossaux Asahi Glass, a annoncé en juillet la fermeture de l’un des deux fourneaux de la verrerie du Boussois. Le couperet tombe pour les salariés : cette fermeture doit s’accompagner de la suppression de 130 emplois sur 270.

La verrerie est implantée à Maubeuge depuis 113 ans. C’est tout un savoir-faire qui est en danger. L’État de doit pas se laisser imposer une perte de compétence par des multinationales qui n’ont comme seule boussole que le profit et la rentabilité! C’est à l’État de reprendre le contrôle et de planifier la production pour réindustrialiser la France et préserver l’emploi.

Pendant que les travailleurs développent leur expérience en verrerie, le groupe Asahi devient lui expert en chantage social.

Déjà en en 2005 à Fleurus en Belgique, les salariés ont entendu la même musique. Pour sauver l’usine une seule solution la baisse des salaires. Résultat final : 249 licenciements.

L’Accord national interprofessionnel est du pain béni pour Asahi qui profite de l’occasion pour accélérer le chantage lancé en décembre 2012 avec un gel des salaires qui faisait déjà suite à de nouveaux horaires et des augmentations de rendements.

Aujourd’hui l’entreprise essaye de monter les salariés les uns contre les autres en leur disant de ne pas mettre en danger l’activité pour préserver les emplois qu’ils restent.

Mais fort de l’expérience de leurs camarades de l’autre côté de la frontière ils savent à quoi s’en tenir, et leur unité et leur sérieux dans la défense de leur outil de travail promet de donner du fil à retorde à Asahi.

Publié dans AGGLOMERATION, EMPLOI, ENTREPRISES, HISTOIRE, LICENCIEMENTS, LUTTES, MAUBEUGE, POLITIQUE, SYNDICATS | Pas de Commentaire »

Jean-Jacques Candelier sur l’arrêt du four d’AGC…

Posté par pcfmaubeuge le 12 septembre 2013

Contenu de l’interpellation

par Monsieur le Député Candelier

du Ministre du Redressement Productif

________________________________

M. Jean-Jacques Candelier attire l’attention de M. le Ministre du Ministre du Redressement productif sur l’arrêt du four d’AGC de Boussois-Maubeuge.

En janvier 2013, les salariés d’AGC France pris dans un chantage à l’emploi et à l’investissement acceptaient un accord de gel des salaires contre le maintien des emplois et plusieurs millions d’investissements privés et publics. Cet accord arrivait après cinq ans de chantage divers : nouveaux horaires, hausse des rendements, augmentations minimales des salaires. Les salariés avaient lutté pour obtenir de la direction qu’elle renonce à la remise en cause des 35 heures et du 13ème mois.

Cette dernière, aujourd’hui, foule aux pieds ses engagements, alors même que les travaux  d’investissements sont engagés. Elle a annoncé l’arrêt du four de Boussois-Maubeuge et le licenciement de 130 salariés. La loi mal nommée de « sécurisation » de l’emploi lui permet de le faire en 21 jours, et la direction d’AGC ne cache pas ses intentions d’aller vite.

Il lui demande ce qu’il compte faire pour empêcher cette décision et s’il compte revoir la loi n° 2013-504 du 14 juin 2013, qui grave dans le marbre les accords de chantage à l’investissement et à l’emploi qui se multiplient à travers le pays et qui accélère les destructions d’emplois et la désindustrialisation.

Publié dans AGGLOMERATION, EMPLOI, ENTREPRISES, HISTOIRE, LICENCIEMENTS, MAUBEUGE, POLITIQUE, SYNDICATS | Pas de Commentaire »

12345...14
 

Les Enragés d'Aurillac |
LES MESSAGERS DU RDR |
LIVRY SUR SEINE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blog des idées non-reçue...
| MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...