Édito de L’Humanité – Michel Guilloux

Posté par pcfmaubeuge le 19 avril 2013

DANS LA PRESSE

Politique – Édito de L'Humanité - Michel Guilloux dans CHOMAGE humanite le 19 Avril 2013

Édito: Sans doute

-

Par Michel Guilloux. Comme s’il ne suffisait pas de savoir avec quatre ans d’avance ce que nous sommes censés voter 
à la prochaine élection présidentielle, voilà que les sondeurs en folie « refont 
le match », comme on dit au Café du commerce, du coin ou télévisuel, de l’an passé. Et étonnez-vous du résultat: le candidat socialiste serait au coude-à-coude avec 
la candidate du FN et devancé par celui de l’UMP. 
Ah! Quel dommage que Nicolas Sarkozy n’ait point fait de second mandat. Et comme pour compenser la chose, une autre question indique qu’une forte partie des deux électorats, de la droite extrême et de l’extrême droite, 
est pour des convergences aux prochains scrutins locaux et régionaux. Dans la rue, crâne rasé ou tailleur Chanel, contre le mariage pour tous, dans les urnes demain 
pour « l’identité nationale » et inventer de nouvelles formes de discrimination et de division entre Français, 
tel qu’excellait à le faire celui qui, dans la réalité, 
a été battu voilà onze mois ?

Et pour aujourd’hui ? La même étude d’opinion interroge aussi sur le bilan de l’action gouvernementale et les attentes sociales des Français. Les deux aspects forment une image en miroir des ressorts de la victoire de mai dernier et du désaveu actuel. Retrait des troupes d’Afghanistan, contrat de génération, retour à la retraite à soixante ans pour 
les salariés en carrière longue, emplois d’avenir et création de zones 
de sécurité prioritaire sont plébiscités. À l’inverse, 
et dans la même proportion, l’action en matière de pouvoir d’achat, de lutte contre 
le chômage, de défense 
des retraites et de croissance est sévèrement critiquée. Quand un gouvernement de gauche prend des mesures 
de gauche, il existe une majorité de Français pour 
les soutenir. Quand il emprunte une autre voie, comment la déception, la colère et le ressentiment ne pourraient-ils pas être au rendez-vous, suscitant abstention et remontée mécanique des forces néolibérales « décomplexées » ?

Et que dire d’un chef de gouvernement pour le moins
 décontenancé, hier, par le peu d’appétence des entreprises pour son « crédit d’impôt compétitivité » ? Comment, voilà 20 milliards de cadeaux, en plus des 200 déjà accordés chaque année sans contrôle ni critères sociaux, en niches fiscales, abattements, aides directes 
et indirectes, divers et variés, et ces messieurs 
du Medef et consorts n’en usent pas ? Début d’indigestion ou concentration sur l’essentiel à leurs yeux : la loi mettant en musique l’accord national interprofessionnel du 11 janvier qui va accroître, via une flexibilité férocement accrue, l’abaissement du « coût du travail », l’alpha et l’oméga de l’assurance du taux de profit, donc de la rentabilité et de la rente financière. Comment s’étonner, en plus, que la croissance ne soit pas au rendez-vous ? Et, de surcroît, l’on persiste dans la voie de l’austérité et des coupes dans la dépense publique 
pour « compenser » ces milliards sous-employés.

On comprend que la droite, KO par sa défaite électorale réelle, se jette sur la loi sur le mariage pour tous pour tenter de se distinguer. En un sens, en matière économique et sociale, elle n’aurait pas fait mieux, pire sans doute. Et comme Nicolas Sarkozy assurant, 
en 2007, la fin du chômage à l’issue de son quinquennat, l’on voit Jean-Marc Ayrault vanter ce « modèle allemand » commun à la droite et à la social-démocratie ultra-rhénane, au bilan ravageur en matière de misère et de régression sociale, pour assurer qu’il entend faire aussi bien mais en cinq ans seulement. On n’en doute pas. Et c’est bien là que réside l’essentiel du problème posé au pays et à la gauche.

  • A lire aussi:

Le crédit d’impôt compétitivité fait un flop

Programme de stabilité: de la rigueur et encore de la rigueur pour Hollande et Ayrault

Par Michel Guilloux

Publié dans CHOMAGE, ECONOMIE - FISCALITE, ENTREPRISES, LUTTES, MONTEE FASCISME, NATIONALE, POLITIQUE, PRESSE MEDIA, RETRAITES | 1 Commentaire »

PETROPLUS DOIT ÊTRE NATIONALISÉE

Posté par pcfmaubeuge le 16 avril 2013

PETROPLUS DOIT ÊTRE NATIONALISÉE dans ENTREPRISES

Communiqué de Jacky Hénin – Député européen communiste

Parlement européen Strabourg 16 avril 2013

-

PETROPLUS DOIT ÊTRE NATIONALISÉE

 -

Je viens d’apprendre que les offres de reprise de la raffinerie Pétroplus ont été déclarées non-recevables par le tribunal de commerce.

Cette lamentable décision met le gouvernement au pied du mur : s’il est sincère dans sa volonté de réindustrialiser notre pays, il doit nationaliser Pétroplus.

Non seulement cela sauvera près de 4000 emplois mais en plus cela permettra de commencer à reconstruire l’indépendance énergétique de notre pays dans le secteur clef du raffinage.

Oui le gouvernement doit agir, il doit prendre conscience que c’est le mépris de la parole donnée au peuple qui pourri toute la vie politique française.

Pour ma part, j’apporte toute ma solidarité et tout mon soutien aux salariés en lutte de Pétroplus. Plus que jamais leur combat est notre combat à tous.                              

 Pour suivre l’actualité de Jacky Hénin : 
Site internet : http://jackyhenin.fr/

Publié dans ENTREPRISES, LUTTES, NATIONALE, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Canal Sambre doit vivre !

Posté par pcfmaubeuge le 16 avril 2013

Canal Sambre doit vivre ! dans CULTURE b_2Section PCF Maubeuge/Val de Sambre
BP 32002 Louvroil
50606 – Maubeuge Cedex

http://pcfmaubeuge.unblog.fr/
pcf.maubeuge@laposte.net

-

-

Canal Sambre doit vivre !

-

L’annonce par le Conseil Régional de la suppression de 75% sa subvention à notre radio locale menace son existence. En effet, cette subvention régionale représente un quart de son budget. Son personnel et ses auditeurs se mobilisent.

Les communistes du Val de Sambre sont attachés à la pluralité médiatique. Canal FM est un outil au service d’associations, de citoyens, qui sont attachés à notre territoire et le font vivre. C’est une des rares radios associatives locales à subsister dans notre département.

Canal FM, c’est la possibilité pour les citoyens de la Sambre et de l’Avesnois d’avoir leur propre moyen d’expression, mais c’est aussi vingt salariés. Nous refusons ce nouveau coup dur pour notre territoire.

Les communistes de Maubeuge et du Val de Sambre soutiennent l’action engagée par le personnel et les auditeurs de Canal Sambre, et appellent les citoyens à signer massivement la pétition en ligne sur son site et sur notre blog (pcfmaubeuge.unblog.fr). Nous invitons les élus locaux à s’emparer de la question pour qu’un média radiophonique continue à vivre dans notre territoire.

Notre conseillère régionale, Annick Mattighello, a d’ores et déjà saisi Daniel Percheron, Président du Conseil Régional.  fichier pdf Lettre Canal FM


La voix de la Sambre Avesnois ne doit pas s’éteindre !

Maubeuge, 15 avril 2013
Pour diffusion immédiate.

Fatiha Kacimi (co-secrétaire de la section PCF Sambre/Bavaisis) : 07 87 43 80 20
Arnaud Beauquel (co-secrétaire de la section PCF Sambre/Bavaisis) : 06 48 20 79 84
Xavier Dubois (secrétaire de la cellule de Maubeuge du PCF) : 06 30 04 16 02

Pour soutenir votre radio de territoire, cliquez sur   http://www.petitionduweb.com/Petition_non_a_la_fermeture_de_canal_fm-1000842.html 

 

Publié dans CULTURE, ECONOMIE - FISCALITE, EMPLOI, ENTREPRISES, HISTOIRE, JEUNES, LIBERTE, LOCALE, LUTTES, NATIONALE, POLITIQUE, PRESSE MEDIA | Pas de Commentaire »

Transparence sur le vote des députés du Nord concernant l’A.N.I.

Posté par pcfmaubeuge le 11 avril 2013

logo pcf

Fédération du Nord
18, rue d’Inkermann
59000 LILLE
03 20 63 08 17   

Lille, le 10 avril 2013

Communiqué

 Moralisation de la vie politique

Transparence sur le vote des députés du Nord concernant l’A.N.I.

Hier, à l’Assemblée Nationale, les députés ont adopté le projet de loi dit de sécurisation de l’emploi.

Seuls les députés communistes et Front de Gauche ont voté contre.

Les autres députés ont choisi d’entériner tel quel ce texte écrit à l’encre du MEDEF.

Les députés socialistes, qui ont voté pour et ceux de droite (UDI et UMP), qui se sont abstenus, ont accepté par leur vote d’inscrire dans la Loi un accord défavorable au monde du travail et à l’emploi.

Désormais, le chômage partiel est facilité, les mutations pourront être forcées, le salarié ne pourra plus invoquer son contrat de travail pour défendre ses horaires et son salaire, le recours aux prud’hommes est bridé, le critère protecteur de « charge de famille » contre le licenciement est écarté, les plans de licenciements sont facilités, etc.

Les députés de notre département encore fortement industrialisé vont porter une grande responsabilité dans la situation catastrophique de notre région et sa cascade de plans sociaux.

Ce texte empêchera-t-il la fermeture de la centrale d’E’On à Hornaing, du site de Lisi Automotive à Thiant, de l’entreprise Europerf à Wormhout, de Simoldes plasticos à Onnaing, ou encore des plans sociaux à La Redoute ? Mettra-t-il un terme aux menaces sur l’emploi dans l’automobile, chez RENAULT ou chez PEUGEOT ?

Ce projet de loi fait supporter les conséquences de la crise aux salariés, alors que dans le même temps, une part de la richesse produite est renvoyée dans les paradis fiscaux.

Les députés communistes et Front de gauche proposent d’adopter rapidement la loi contre les licenciements boursiers qu’ils ont proposé ces dernières semaines !

Nous invitons les salariés et leurs représentants syndicaux à demander des comptes à leur député !

Ils ont voté POUR 

  • Bernard Roman, Audrey Linkenheld, Rémi Pauvros, Dominique Baert, Yves Durand, Christian Bataille, Christian Hutin, Jean-Pierre Allossery, Anne-Lise Dufour-Tonini.

Ils se sont réfugiés dans l’ABSTENTION 

  • Jean-Louis Borloo, Marc-Philippe Daubresse, Sébastien Huyghe, Thierry Lazaro, Francis Vercamer, Bernard Gérard, Gérald Darmanin, Jean-Pierre Decool, François-Xavier Villain.

Ils ont voté CONTRE

  • Les députés communistes et Front de Gauche Alain Bocquet, Jean-Jacques Candelier et Marc Dolez. Ils ont défendu de nombreux amendements visant à sécuriser l’emploi. Ils ont été rejetés par la majorité.

Publié dans DELOCALISATIONS, EMPLOI, ENTREPRISES, JEUNES, LEGISLATION, LICENCIEMENTS, LOCALE, LUTTES, NATIONALE, POLITIQUE, SALAIRES | Pas de Commentaire »

Mobilisation contre l’ANI – Près de 700 initiatives recensées dans tout le pays

Posté par pcfmaubeuge le 5 avril 2013

Mobilisation contre l’ANI – Près de 700 initiatives recensées dans tout le pays

Mobilisation contre l'ANI - Près de 700 initiatives recensées dans tout le pays

Distribution de tracts devant les entreprises, dans les quartiers, signatures de pétitions, assemblées citoyennes, meetings, marches… La campagne du PCF/Front de ANI : une vidéo efficace pour introduire une gauche pour s’opposer à l’ANI et exiger une véritable sécurisation de l’emploi s’amplifie avec près de 700 initiatives recensées dans tout le pays.

Au même moment, la CGT, FO et Solidaires préparent une nouvelle journée d’action pour le 9 avril. Le 10 avril, à Martigues, les dirigeants du Front de gauche, aux côtés de salariés en lutte et de progressistes européens, feront des propositions pour construire une alternative à l’austérité. Les députés doivent entendre cette mobilisation. Il est encore temps d’ouvrir un vrai débat autour de solutions de gauche.

Mobilisation contre l'ANI - Près de 700 initiatives recensées dans tout le pays dans DELOCALISATIONS ani-mobilisation-contre

Source : Journal CommunisteS n°513

Par CommunisteS, le 03 avril 2013

Publié dans DELOCALISATIONS, ECONOMIE - FISCALITE, EMPLOI, ENTREPRISES, JEUNES, LEGISLATION, LICENCIEMENTS, LUTTES, NATIONALE, POLITIQUE, PRECARITE, PRESSE MEDIA, RETRAITES, SALAIRES, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

ANI – Question d’André Chassaigne à Michel Sapin

Posté par pcfmaubeuge le 31 mars 2013

ANI - Question d'André Chassaigne à Michel Sapin dans CHOMAGE b_1

Question au gouvernement séance du 12 mars 2013

http://www.dailymotion.com/video/xykom6

Question d’actualité d’André Chassaigne, président du groupe des députés Front de gauche
à Michel Sapin, ministre du travail, sur l’Accord National Interprofessionnel (ANI).

Publié dans CHOMAGE, DELOCALISATIONS, EMPLOI, ENTREPRISES, HISTOIRE, LEGISLATION, LICENCIEMENTS, LUTTES, NATIONALE, POLITIQUE, PRECARITE, PRESSE MEDIA, SALAIRES, SECURITE SOCIALE, SERVICES PUBLICS, SYNDICATS | Pas de Commentaire »

ANI le dossier … ANI le medef ne doit pas faire la loi !

Posté par pcfmaubeuge le 30 mars 2013

 

ANI le dossier ...  ANI le medef ne doit pas faire la loi ! dans CHOMAGE dossier-ani        2013-ani-horribilis dans DELOCALISATIONS

   2013-annee-horribilis-2 dans EMPLOI

DOCUMENT À TÉLÉCHARGER   fichier pdf Eco_Po_702_703_Dossier_pdf

ani-1 dans ENTREPRISESani-4 dans LEGISLATION

ARGUMENTAIRE À TÉLÉCHARGER  fichier pdf Argumentaire ANI pour internet

 Vidéo L’ANI en 4 minutes On vous fait un dessin « ANI »

Publié dans CHOMAGE, DELOCALISATIONS, EMPLOI, ENTREPRISES, LEGISLATION, LICENCIEMENTS, LUTTES, POLITIQUE, PRECARITE, SALAIRES, SYNDICATS | Pas de Commentaire »

123456...24
 

Les Enragés d'Aurillac |
LES MESSAGERS DU RDR |
LIVRY SUR SEINE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blog des idées non-reçue...
| MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...