EUROPE ET CLIMAT…

Posté par pcfmaubeuge le 27 avril 2013

DANS LA PRESSE

-

L’EUROPE ET LE CLIMAT : UN MYTHE S’EFFONDRE

Par FRANCIS WURTZ
Député honoraire du Parlement européen

-

wurtz-l-humanite-dimanche On savait déjà que le « marché libre et non faussé », qui est au cœur de la vision libérale de la construction européenne , était incompatible avec une ambition sociale digne de ce nom. Il est désormais établi que cette conception marchande et financière de « l’Europe » est tout aussi antinomique d’un grand dessein écologique : en l’occurrence , la lutte contre le réchauffement climatique . La majorité du Parlement européen vient, en effet, le 16 avril dernier, d’asséner lui-même le coup de grâce au mythe du « marché du carbone », qui était la pièce maîtresse de la conception capitaliste de l’action pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre.fw

Revenons huit ans en arrière. En 2005, la Commission européenne institue un système censé pousser -grâce aux mécanismes du marché- les entreprises à réaliser des investissements permettant de réduire sensiblement les émissions de CO2. La méthode choisie pouvait paraître imparable : 12000 entreprises concernées recevraient, chaque année, gratuitement,une quantité donnée de « droits à polluer ». Si elles émettaient davantage de CO2, elles devraient acheter des droits supplémentaires sur le « marché des quotas d’émission « . En revanche, si, suite à des investissements appropriés, elles n’utilisaient pas tous les « droits à polluer » qui leur avaient été alloués, elles pourraient revendre ces quotas sur la marché créé à cet effet. « Le droit de polluer le climat a désormais un prix » soulignaient les défenseurs de ce mécanisme, convaincus d’avoir ainsi trouvé le moyen de mettre le « marché » au service d’une cause écologique. Bref, le recours au marché ferait de l’UE la championne de la lutte pour le climat.

Le bilan réel de ce processus est, hélas, tout autre. Gavées de permis gratuits d’émissions de CO2 , nombre de grandes entreprises, particulièrement polluantes, ont réussi à échapper aux mesures permettant de réduire leurs émissions sans avoir à acheter de droits à polluer. Résultat: faute de demande suffisante de quotas de CO2, leur prix s’est effondré sur le marché des droits à polluer. De 30€ la tonne en 2005, il est tombé à moins de 5€ en 2013!  La récession économique conduisant en outre à une réduction spontanée des émissions de gaz à effet de serre, nombre d’industriels n’avaient plus aucune raison de se préoccuper d’investir dans la dépollution .

C’est dans ce contexte que la Commission européenne avait prévu de réduire temporairement la distribution gratuite des fameux droits à polluer. Ce faisant, elle espérait faire remonter le prix des quotas et, par là même, »rentabiliser » à nouveau les investissements écologiques . En vain. Sous la pression des plus gros pollueurs, et au nom de la nécessité de préserver leur « compétitivité », une majorité de parlementaires européens a poussé la logique de marché jusqu’au bout en rejetant cette mini-régulation d’urgence . Le prix de la tonne de CO2 glissa aussitôt à 3€ : c’est la fin du « marché du carbone européen ». Le défi, lui, reste entier: il est plus vital que jamais pour l’Europe de se libérer de sa dépendance des énergies fossiles et de s’engager dans la transformation des modes de production et de consommation générés par un système capitaliste aujourd’hui en crise profonde.
Développement social et transition écologique doivent décidément se conjuguer dans le combat pour changer l’Europe.

25 avril 2013

Publié dans ECOLOGIE, ENTREPRISES, EUROPEENNE, HISTOIRE, PLANETE, POLITIQUE, PRESSE MEDIA | Pas de Commentaire »

Pierre Laurent – Un an après Fukushima

Posté par pcfmaubeuge le 12 mars 2012

Pierre Laurent - Un an après Fukushima dans CHANGER LA SOCIETE a2

Le 11 mars 2011, le Japon était frappé par un terrible séisme suivi d’un tsunami dévastant 250 km de la côte Nord-Est et qui ont fait 23 000 morts et disparus, des milliers de blessés, des maisons et des industries détruites. Beaucoup de Japonais sont encore aujourd’hui sans toit. Ces évènements ont aussi déclenché un accident nucléaire majeur à la centrale de FUKUSHIMA DAÏCHI produisant une zone contaminée par des éléments radioactifs. Ce sont les catastrophes les plus dévastatrices de ces dernières années. Le peuple japonais mettra longtemps à reconstruire son pays. Cette catastrophe a affecté l’ensemble de la communauté internationale.

12-mars-300x226 dans ECOLOGIEEn France, l’accident nucléaire a eu pour conséquence d’ouvrir un débat sur la politique énergétique. Il y a un an, le Parti Communiste Français soulignait l’urgence de tirer les enseignements susceptibles d’éclairer les conditions d’exploitation de la filière nucléaire dans notre pays mais également au plan international.

Depuis, l’ASN (l’Agence de sûreté nucléaire indépendante) a conduit une étude sur la sûreté des centrales nucléaires françaises. Elle considère que les installations examinées présentent un niveau de sûreté suffisant, et ne demande donc pas l’arrêt immédiat d’aucune d’entre elles. Dans le même temps, l’ASN considère que la poursuite de leur exploitation nécessite d’augmenter, dans les meilleurs délais, au-delà des marges de sûreté dont elles disposent déjà, leur solidité face à des situations extrêmes.

L’ASN rappelle, à juste raison, que la sûreté ne dépend pas « seulement » de conditions technologiques mais « repose fondamentalement sur les hommes. Ainsi nous exigeons, à nouveau, le renforcement des effectifs qualifiés et un haut niveau de garanties sociales pour l’ensemble des salariés concernés par l’exploitation et la maintenance des centrales, comme pour les installations du cycle du combustible, de la mine au traitement des déchets.

Le PCF affirme que toutes les recommandations et exigences demandées par l’ASN pour améliorer la sûreté doivent être effectuer par tous les exploitants, en premier lieu par EDF. L’atout constitué par le nucléaire civil, pour être maintenu et optimisé, ne peut se passer du souci permanent de sécurisation, tant sur le plan matériel qu’humain. Les moyens financiers doivent être mobilisés à cette fin.

Face aux enjeux planétaires du changement climatique et aux inégalités de développement en France et dans le monde, le PCF réitère le besoin d ‘un nucléaire sécurisé, 100% public, dans un mix énergétique rééquilibré, au cœur des « 10 principes pour une transition énergétique réussie » rendus publics par Pierre Laurent, Secrétaire National, et soumis au débat public.

_________________

Publié dans CHANGER LA SOCIETE, ECOLOGIE, PLANETE | Pas de Commentaire »

LIBYE

Posté par pcfmaubeuge le 21 octobre 2011

a6.png

Mort de Kadhafi :

« ouverture d’une nouvelle période pour la Libye »

kada.jpg

La mort annoncée, par le Conseil national de transition, de Mouamar Kadhafi avec la prise de la ville de Syrte annoncent l’ouverture d’une nouvelle période pour la Libye. Le peuple de ce pays, déchiré par une guerre civile meurtrière et destructrice, a droit à la démocratie, au respect des droits de l’homme, à la justice, au progrès social et à la sécurité. C’est au respect de ces attentes populaires essentielles que seront jugées les nouvelles autorités. Le PCF restera vigilant, en particulier sur l’exigence de souveraineté et la nécessité d’un désengagement immédiat et total de toutes les forces de l’OTAN.

Publié dans CULTURE, FRATERNITE, LIBERTE, PLANETE | Pas de Commentaire »

Agrocarburants

Posté par pcfmaubeuge le 4 octobre 2011

a2.png
18 mai 2011

Agrocarburants : des chiffres pour mieux comprendre, Amar Bellal* 

La Directive Européenne sur les énergies renouvelables impose l’utilisation de 10 % d’agrocarburant  dans les transports d’ici 2020.Cela  rend urgent une évaluation sérieuse de l’impact réel de ce qui est présenté comme une réponse à la crise climatique et à l’épuisement des ressources fossiles.

Pour le faire sérieusement, l’analyse incluant tous les impacts durant le cycle de vie des agrocarburants s’impose.Les agrocarburants liquides de 1re génération sont constitués de 2 grandes familles : l’éthanol et le biodiesel. L’éthanol est produit par fermentation  de plantes à base d’amidon (maïs, blé, orge..) tandis que le biodiesel est obtenu à partir de graines de plantes oléagineuses (colza, huile de palme, soja, arachide…). Ces agrocarburants peuvent être alors mélangés à de l’essence (éthanol) ou au diesel (biodiesel). On peut donc considérer que par cette substitution aux énergies fossiles ils contribuent à diminuer l’émission de GES (gaz à effet de serre) et limitent le recours aux ressources fossiles. Qu’en est il véritablement ?

[...]

*AMAR BELLAL est ingénieur, membre de la commission écologie du PCF.

LIRE LA SUITE

Publié dans ECOLOGIE, NATIONALE, PLANETE, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Agrculture

Posté par pcfmaubeuge le 4 juin 2011

lehyaric.jpgD’une rencontre en Allier
Patrick Le Hyaric | 3 juin 2011 at 8 08 56 06566 | Catégories : Agriculture, Elevage, La Terre, OMC, PAC, Patrick Le Hyaric, patricklehyaric.net, Sécheresse, Union Européenne | URL : http://wp.me/pAgrH-1i1

 

editolaterre.jpg

En participant jeudi dernier à une assemblée d’agriculteurs, organisée par la FDSEA, j’ai pu mesurer à la fois la détresse dans laquelle sont plongés les petits paysans et leur recherche d’une autre voie pour un autre système agricole afin qu’ils puissent vivre de leur travail.

La sécheresse qu’ils subissent ajoute de la crise à la crise économique et sociale qui leur apporte chaque jour son lot de difficultés, de souffrances, d’incertitudes face à l’avenir. Au cours de cette assemblée, beaucoup étaient à la recherche d’une simple lueur d’espoir, d’une voie pour s’en sortir.

Il n’y aura pas d’issue si on ne bouscule par l’ordre existant de l’Europe ultralibérale et de l’Organisation mondiale du commerce qui n’a que faire des êtres humains… LIRE LA SUITE

Publié dans CHANGER LA SOCIETE, CRISE, ECOLOGIE, ECONOMIE - FISCALITE, PLANETE | Pas de Commentaire »

Nucléaire français

Posté par pcfmaubeuge le 25 mars 2011

     

Pour rappel, édité le 18 janvier 2009 : Nucléaire

    

Publié dans ECOLOGIE, ENTREPRISES, NATIONALE, PLANETE, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Posté par pcfmaubeuge le 16 mars 2011

Parti communiste français 

 dans CRISE nucleaire-de-fukushima

 

« Chaque heure qui passe rend plus urgent un débat public national sur la politique énergétique »
(Pierre Laurent)

Au moment où une catastrophe nucléaire de grande ampleur se précise au Japon, je veux redire toute ma solidarité et le soutien des communistes français au peuple japonais. Cette situation doit être prise très au sérieux par les autorités françaises et d’importants moyens de secours et d’expertise doivent être mis au service des populations touchées par cette catastrophe.

Dans ce contexte, le PCF partage l’inquiétude des Françaises et des Français quant à leur propre sécurité et chaque heure qui passe rend plus urgent un débat public national sur la politique énergétique. Ce débat doit être sérieux et conséquent. La catastrophe au Japon ouvre en grand le débat sur le nucléaire et intervient alors même que le réchauffement climatique et la raréfaction des ressources fossiles nécessitent par ailleurs la sortie des énergies carbonées. C’est donc un débat d’ensemble qui doit avoir lieu et une mise à plat générale de nos choix énergétiques.

Je demande, au nom du PCF, l’organisation d’un grand débat public national qui contribue à fixer les conditions précises de la nécessaire évolution du mix énergétique pour garantir en France et à l’échelle mondiale le droit à l’énergie pour tous dans les décennies à venir. Le PCF souhaite d’ores et déjà contribuer à ce débat et organisera à son siège national une grande initiative le 29 mars prochain intitulée « Après la catastrophe nucléaire au Japon, quelle politique énergétique en France ? »

Pierre Laurent, Secrétaire national du PCF – 15 mars 2011

Publié dans CRISE, ECOLOGIE, EVENEMENT, PLANETE, SANTE | Pas de Commentaire »

12345...8
 

Les Enragés d'Aurillac |
LES MESSAGERS DU RDR |
LIVRY SUR SEINE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blog des idées non-reçue...
| MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...