Déclaration des élus communistes et républicains au sujet des expulsions

Posté par pcfmaubeuge le 23 octobre 2013

-

Adresse solennelle des élus communistes et républicains

réunis le dimanche 20 octobre à Gennevilliers,

au Président de la République

-

Monsieur le Président,

Elu-e-s communistes républicains (ANECR), dans la diversité des responsabilités que nous exerçons au nom du peuple, nous voulons vous exprimer notre indignation devant la décision que vous venez de prendre à l’encontre de Leonarda. C’est une enfant qui doit rentrer en France avec sa famille, conformément à la déclaration universelle des droits de l’enfant, continuer ses études et grandir ici.

Nous nous inquiétons aussi du sort du jeune lycéen Katchik qui a été expulsé en Arménie. Les lycéen-ne-s parisien-ne-s ont manifesté par milliers pour son retour. Lui aussi doit pouvoir finir ses études dans notre pays.

Sanctuarisez l’école, le temps scolaire est nécessaire, monsieur le Président. Mais c’est aussi la loi qu’il faut changer !

La politique menée à l’encontre des jeunes étranger-e-s fuyant les guerres et la misère, vivant dans la peur et l’exclusion, est cause de violence, nuit gravement au vivre ensemble dans nos villes et nos villages, et alimente la xénophobie.

Sachez que l’esprit de solidarité qui anime toute notre action nous conduira à être toujours aux cotés de ces jeunes étrangers. Nous vous demandons solennellement au nom de la Déclaration universelle des droits humains, de la convention internationale des droits de l’enfant, de l’histoire de la France, terre d’accueil et de résistance, la régularisation de tous les enfants et jeunes scolarisé-e-s dans nos écoles et nos lycées. Ils apprennent notre langue, ils étudient ici, ils font partie des communautés scolaires, leurs camarades et leurs professeurs les soutiennent, nous les parrainons et les marrainons. Ils sont d’ici, ils doivent pouvoir vivre ici.

Publié dans CHANGER LA SOCIETE, CULTURE, FRATERNITE, LIBERTE, MONTEE FASCISME, NATIONALE, POLITIQUE, PRECARITE, RACISME | Pas de Commentaire »

Communiqué du FDG pour l’éducation

Posté par pcfmaubeuge le 18 octobre 2013

-
Affaire Léonarda :

la loi contre les valeurs?

Respecter le droit à l’éducation

Nous partageons l’indignation générale face à l’expulsion de la jeune Léonarda. Elle intervient à la suite d’autres expulsions et notamment celle d’un élève d’un lycée professionnel parisien, Katchik.

Dans les commentaires sur cette affaire, il est de bon ton de mettre en cause les modalités ou les circonstances de l’expulsion mais de rappeler que la loi doit être respectée et appliquée. La loi serait donc juste mais les méthodes seraient contraires aux « valeurs de la gauche ». Et si c’était la loi qu’il fallait remettre en cause?

Comment en effet comprendre que l’on ne cesse de parler de la nécessité pour les « étrangers » en situation irrégulière de montrer leur volonté d’intégration pour pouvoir être régularisés et que l’on refuse de tenir compte de la scolarisation des élèves dans le service public français d’éducation, lieu par excellence pour les enfants d’intégration et de formation aux valeurs de la République?

Comment invoquer la loi et ignorer le droit de tout enfant à l’éducation, reconnu par des textes internationaux dont la France est signataire? Si Nicolas Sarkozy avait été obligé en 2005 de donner des consignes pour que la police n’intervienne pas à l’école et autour de l’école en matière d’expulsion et pour que l’on n’expulse pas les élèves avant la fin de leur année scolaire, c’était certes parce que de telles pratiques provoquaient des mobilisations immédiates mais ces mobilisations s’appuyaient sur ce droit imprescriptible à l’éducation : en effet comment garantir l’effectivité de ce droit si l’école devient un lieu où l’on doit sans cesse craindre l’expulsion ou si les familles ont peur de conduire leurs enfants à l’école? Comment le garantir si l’on expulse des élèves en cours de scolarité sans se préoccuper de la rupture que provoque une telle expulsion?

C’est pourquoi il faut non seulement que Léonarda, Katchik et les autres puissent revenir mais il faut modifier les règles. La gestion de l’immigration par des expulsions systématiques ne peut durer.

Nous demandons en particulier que la police n’interpelle pas des enfants ou des familles en situation prétendue irrégulière dans le cadre de l’école ou à proximité des établissements scolaires, qu’il soit clairement stipulé que les enfants scolarisés puissent mener jusqu’au bout les études engagées.

Nous demandons qu’il soit précisé que la scolarisation des enfants doit être un des éléments déterminants d’appréciation pour les décisions de régularisation.

Paris, le 17 octobre 2013

Publié dans CHANGER LA SOCIETE, EDUCATION NATIONALE, HISTOIRE, LIBERTE, MONTEE FASCISME, NATIONALE, POLITIQUE, RACISME | Pas de Commentaire »

snj cgt – Soutien à Liberté-Hebdo

Posté par pcfmaubeuge le 16 octobre 2013

snj cgt - Soutien à Liberté-Hebdo dans CULTURE motion-soutien-liberte-hebdo

Publié dans CULTURE, EMPLOI, HISTOIRE, LIBERTE, SYNDICATS | Pas de Commentaire »

ARTE – « Les secrets de la forteresse Europe »

Posté par pcfmaubeuge le 7 octobre 2013

Information Cimade Maubeuge

Arte re-programme mardi 8 octobre à 22h40 le documentaire « Les secrets de la forteresse Europe », une enquête dans les coulisses de Frontex :

http://www.arte.tv/fr/les-secrets-de-la-forteresse-europe/7670670.html

La zone d’intervention de l’Agence européenne pour la gestion de la coopération opérationnelle aux frontières extérieures, appelée Frontex, s’étend des eaux internationales au large de l’Afrique de l’Ouest jusqu’en Ukraine. Cette agence envoie des policiers et du matériel des plus sophistiqués pour renfort aux autorités nationales dans leur lutte contre l’immigration clandestine.

Actuellement, la frontière entre la Grèce et la Turquie est l’une des plus surveillées : dans la vallée de l’Évros, des agents Frontex venus de toute l’Europe patrouillent aux côtés de policiers grecs. En Méditerranée occidentale, les frontières maritimes entre l’Afrique et l’Europe font aussi l’objet d’opérations renforcées supervisées depuis Madrid. L’agence affirme que ces interventions permettent de réduire le nombre d’entrées illicites en Europe.

Mais elle est régulièrement montrée du doigt par les associations de défense des droits humains, qui dénoncent les conditions de vie déplorables des réfugiés placés dans des centres de détention, parfois pendant des mois. Dans ce documentaire poignant, le réalisateur Michael Richter recueille les témoignages d’Afghans qui vivent avec la peur au ventre dans les rues d’Athènes.

A ne pas manquer pour être informé(e) sur le fonctionnement et les dérives de la forteresse Europe.

Bien amicalement.

Jean-Marie

Publié dans CHANGER LA SOCIETE, EUROPEENNE, HISTOIRE, INTERNATIONALE, LIBERTE, NATIONALE, POLITIQUE, PRECARITE, RACISME | Pas de Commentaire »

Vers un collectif Rom Sambre-Avesnois

Posté par pcfmaubeuge le 7 octobre 2013

Le Parti Communiste Français soutient l’action de ce collectif nouvellement créé

Vers un collectif Rom Sambre-Avesnois

Compte rendu de la rencontre du 19 septembre 2013.

Salle Paroissiale d’Hautmont, Place des Bateliers.

En Pièce jointe: Le projet de la lettre à Mr le Sous-Préfet, merci de dire votre accord ou pas – Pour lire le projet, clic sur imageVers un collectif Rom Sambre-Avesnois dans AGGLOMERATION lettre-au-sous-prefet

Étaient présents : André Dhélin (Pastorale des Migrants), Colette Leclercq (animatrice Secours Catholique pour le valenciennois), Jean Ménétrier (aumônier Secours Catholique), Mélanie Guillermo ( Secours Catholique pour la Sambre-Avesnois, Bernadette Lemoine (Vivre Ensemble, Pastorale des Migrants), Hélène Kempf (Eglise Protestante Unie,  et Pédiatre du Monde), Robert Floréant (Curé d’Hautmont), Michèle Courcier (ATD), Jean-Marie Rausenberger (CIMADE), Thérèse Dubaële (vivre ensemble Pastorale des Migrants), Brigitte Rausenberger (ACO), Micheline  (ACO), Nicole Lesage (UTOPIA)

Excusés : André Legrand (CCFD Terre Solidaire) qui est partie prenante de la démarche, si la décision est prise, « c’est ok pour adhérer au collectif pour l’accompagnement des roms », Christiane Jouve, Thérèse tromeur, Jean Lesage (Utopia), Angelina Zajdel, ligue des droits de l’homme, Annie Catelain de la cimade,  Lucien Jadas LDH.

Invité: Claude Vauquier (Lille, membre collectif rom  Lille métropole, CCFD Terre Solidaire)

Relecture du compte-rendu précédent ;

Par rapport au compte-rendu de notre dernière rencontre, des choses ont-elles évoluées ?

Lors de la rencontre du collectif du refus de la misère avec Rémi Pauvros, ce dernier a dit qu’il y avait eu une rencontre des élus durant laquelle la question des roms a été abordée. Rémi Pauvros doit informer André dès qu’il aura plus d’éléments. Personne ne veut se lancer actuellement à dire quoi que se soit par rapport de l’arrivée des roms dans le Val de Sambre et l’Avesnois. La consultation se fait en catimini, entre les élus. Les mairies ont été réunies, et qui n’a pas donné grand-chose. Rémi Pauvros doit rencontrer Manuel Valls pour avoir des éléments, et un éclairage sur la conduite du gouvernement concernant les Roms. Rémi Pauvros connait l’existence de notre projet de Collectif. Remi Pauvros doit rencontrer le 20 septembre le sous-préfet et pourra en discuter. Le collectif n’a pas besoin de l’accord du sous-préfet pour exister, néanmoins c’est important qu’il sache que nous existons. Nous pouvons avoir un rôle dans la réflexion sur l’accompagnement des Roms.

Témoignage de Claude Vauquier:

Si on prend l’exemple de Lille, il y a eu des actions qui datent de plus de 20 ans d’abord envers les gens du voyage. Seulement après les lois Besson il y a eu un essoufflement de ces actions. A la suite, de l’arrivée de Roms en 2006/7 à Lille, il y a eu possession d’une ancienne usine par des Roms. Il y a eu un incendie dans lequel une fille a été brûlée : effet déclencheur pour la constitution d’un noyau à l’initiative de la LDH : rassemblement de citoyens et associations d’ampleur nationale et locale. Il y avait des réunions et les objectifs du collectif ont été proclamés : défendre les droits des roms, intervenir auprès des autorités préfectorales et locales, interpeller le public sur les situations vécues. Le collectif était reçu une à deux fois par an à la préfecture ce qui a permis d’avoir une entente, un protocole entre Martine Aubry et les autorités préfectorales sur l’attention de créer 10 villages d’insertion (trouver les terrains, les logements et suivis par l’afeji (association des flandres pour l’éducation et la formation des jeunes et l’insertion sociale et professionnelle) ; ce cout de structures étant pris le coût d’hébergement en hôtels vers les camps = vase communicant. 2010 : 4/5 villages d’insertion (trois ou quatre familles) = 80 personnes).

Début 2010 : des Roms installés à Mons sans que personne ne le sache. Quand le stade a du être bâti, ils ont été invités à partir et le collectif a été reboosté avec notamment des manifestations en face de la préfecture.  Le collectif a été reconnu et a légitimé une participation à la communauté de commune avec tous les partenaires (associations) Cimade, LDH, ATD, Secours catho, CCFD Terre solidaire Amnesty plus la Pierre Blanche…mais aussi des citoyens !

A l’origine en 2008, l’AREAS (association des gens du voyage) avait deux ou trois personnes qui remplissaient des missions pour les roms migrants, et une autre association qui faisait de l’aide à la préscolarisation (camion école passait une demi-journée dans certains lieux (acep)). Ce contact était intéressant avec des associations qui étaient reconnues financées par la préfecture et collectivités locales. Néanmoins, ces actions ont du mal à être pérennes puisqu’il y a un souci de professionnalisation.

Fin 2010, une délibération de la LMCU (Lille Métropole Communauté Urbaine)  ► Il y a eu des colloques organisés. Chaque état devaient rendre une copie de la manière qu’était envisagée l’arrivée des roms : contribution nord pas de calais. Il fallait que communauté et la préfecture soient plus réceptives à la demande. Ce collectif a-t-il permis à la population d’avoir un meilleur accueil des roms ? La volonté du collectif a toujours été de présenter la situation des roms comme des êtres humains. Notre présence à chaque réunion de présentation des roms a été bénéfique. Dans toutes les communes, il y a des réactions avec plus ou moins d’ampleur suivant les personnes à la tête. Même quand on fait des réunions publiques, le FN et ses satellites venaient apporter des avis négatifs. 

Échanges

fichier pdf échanges

Pour conclure :

  • Est-ce qu’on décide de constituer un collectif : Oui ; Cimade, Secours Catholique, Pastorale des Migrants, ACO, Eglise Protestante Unie, Pédiatres du Monde, Utopia, ATD,
  • Est ce qu’on provoque une rencontre avec le sous préfet pour avoir plus d’éléments ? Oui
  • Est-ce qu’on se revoit d’ici là ? Oui Jeudi 12 décembre 18 h même endroit
  • Qui rédige la lettre au préfet ? JMR

Site juridique pour faire inscrire les enfants : droitsdesroms. Pour informations: romeurope.org

Vous n’étiez pas à cette rencontre, excusés ou pas merci de nous dire par retour si vous désirez adhérer à ce collectif en nous faisant parvenir le coupon suivant et votre logo:

colletif-roms1 dans HISTOIRE

 

Publié dans AGGLOMERATION, HISTOIRE, LIBERTE, MAUBEUGE, MONTEE FASCISME, POLITIQUE, RACISME | Pas de Commentaire »

Rappel ! Le Cercle de Silence – Maubeuge – 28 septembre 2013

Posté par pcfmaubeuge le 27 septembre 2013

Rappel ! Le Cercle de Silence - Maubeuge - 28 septembre 2013 dans CHANGER LA SOCIETE cercle-de-silence-300x283

LE CERCLE DE SILENCE DE MAUBEUGE A 5 ANS,

-SAMEDI 28 SEPTEMBRE 2013

11h (précises) – Place des Nations Maubeuge

Étrangers  avec ou sans papiers, ils ont droit au respect et à la dignité!

TOUS PRÉSENTS! INVITEZ…

Pot de l’amitié à 12h.

Bien amicalement.
Jean-Marie

Publié dans CHANGER LA SOCIETE, Discrimination, FRATERNITE, LEGISLATION, LIBERTE, MAUBEUGE, NATIONALE, POLITIQUE, RACISME, RENDEZ-VOUS, VIVRE A | Pas de Commentaire »

Femmes Solidaires : faire enfin reculer la prostitution…

Posté par pcfmaubeuge le 20 septembre 2013

Pour lire, clic sur images

Femmes Solidaires : faire enfin reculer la prostitution... dans CULTURE comm_1comm_2-212x300 dans FEMMES

Communiqué à télécharger  fichier pdf Communique abolition 2012 – femmes solidaires

Publié dans CULTURE, FEMMES, LEGISLATION, LIBERTE, NATIONALE, POLITIQUE, PRESSE MEDIA | Pas de Commentaire »

1...34567...70
 

Les Enragés d'Aurillac |
LES MESSAGERS DU RDR |
LIVRY SUR SEINE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blog des idées non-reçue...
| MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...