• Accueil
  • > Recherche : greve 18 mars

Résultats de votre recherche

PCF Maubeuge – 18 mars, soutien et appel…

Posté par pcfmaubeuge le 17 mars 2014

1_cellule de maubeuge_PCFContact :

Cellule Albert Maton (PCF Maubeuge)
125, Rue d’Hautmont
59 600 MAUBEUGE
http://pcfmaubeuge.unblog.fr/
pcf.maubeuge@laposte.net

06 30 04 16 02

-

18 mars : les communistes maubeugeois avec les travailleurs en lutte

 

Ce mardi 18 mars est une journée de grève et de manifestations à travers la France.

La CGT, FO, la FSU et Solidaires invitent à rechercher l’unité d’action la plus large pour exiger des mesures urgentes en faveur des salaires, de l’emploi, de la protection sociale et du service public.

La stagnation du SMIC et le gel du point d’indice des fonctionnaires sont intolérables et handicapent gravement la relance économique. L’augmentation des salaires dans le public comme dans le privé aurait dû être une priorité de ce gouvernement élu pour le changement.

Par ailleurs, les entreprises reçoivent plus de 172 milliards d’aides publiques sous la forme d’allègements ou d’exonérations fiscales et sociales, sans aucun contrôle. Ces aides ne bénéficient pas à l’intérêt général. Les communistes exigent que celles-ci soient totalement contrôlées par l’État. Au delà, les travailleurs doivent avoir la main sur la gestion de leurs entreprises et les profits colossaux qu’elles génèrent. Cette redistribution des richesses permettra notamment la relance industrielle.

Le PCF refuse par ailleurs le “Pacte de responsabilité” qui annonce une nouvelle casse des services publics et de la solidarité nationale. Nous nous battrons pour la défense de la protection sociale : les entreprises doivent continuer de financer sa branche “famille”, qui est une vraie chance pour la France, permettant notamment un plus grand accès au travail des femmes. Ce n’est pas aux ménages de payer la crise que les capitalistes ont créé.

A Maubeuge, l’UL CGT a décidé de centrer son action sur la lutte contre la répression syndicale dans diverses entreprises du territoire. Les communistes et leurs élus sont vent debout contre les pratiques d’un autre âge du patronat. Nous avions d’ailleurs proposé une loi pour l’amnistie des syndicalistes, refusée par la majorité parlementaire.

Nous soutenons l’initiative et appelons les citoyens à se rassembler à 9h aux Unions Locales pour témoigner de leur mécontentement face à la politique d’austérité du gouvernement et en soutien aux syndicalistes inquiétés dans le cadre de leurs mandats.

Maubeuge, 16 mars 2014
Pour diffusion immédiate.

Xavier Dubois, secrétaire de cellule : 06 30 04 16 02

Publié dans EMPLOI, LEGISLATION, MAUBEUGE, NATIONALE, POLITIQUE, RENDEZ-VOUS, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaires »

Protection sociale – emploi – Grève unitaire le 18 mars !

Posté par pcfmaubeuge le 26 février 2014

grève 18 mars 2014_1

grève 18 mars 2014_2

Tract noir et blanc à télécharger  fichier pdf tract 18 mars2

Publié dans EMPLOI, LEGISLATION, LUTTES, NATIONALE, POLITIQUE, PRECARITE, RENDEZ-VOUS, SALAIRES, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaires »

CGT, FO, FSU, Solidaires – 18 mars une journée interprofessionnelle de mobilisation

Posté par pcfmaubeuge le 24 février 2014

Déclaration des organisations syndicales

CGT, FO, FSU, Solidaires

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires se sont rencontrées le 21 février 2014.

Face à la situation sociale vécue par les salariés du privé et du public, les privés d’emploi et les retraités de notre pays, elles décident de faire du 18 mars une journée interprofessionnelle de mobilisation massive. Elles les appellent à prendre toute leur place dans cette journée d’action tant sur leur lieu de travail que dans les territoires.

Elles invitent à rechercher l’unité d’action la plus large pour exiger des mesures urgentes en faveur des salaires, de l’emploi, de la protection sociale et du service public.

La stagnation du SMIC et le gel du point d’indice des fonctionnaires sont intolérables et handicapent gravement la relance économique. L’augmentation des salaires dans le public comme dans le privé est donc une priorité.

Les entreprises reçoivent plus de 172 milliards d’aides publiques sous la forme d’allègements ou d’exonérations fiscales et sociales, sans aucune conditionnalité ni évaluation de l’efficacité de ces aides en matière d’emploi et d’investissements et sans contrôle. L’ensemble de ces aides doit être remis à plat et évalué économiquement et socialement. 

La relance de l’emploi passe par un plan socialement utile, d’investissements industriels, de sécurisation de l’emploi pour les salariés, de création d’emplois de qualité, de relance du pouvoir d’achat et de développement des services publics.

Nos organisations considèrent que les annonces liées au pacte de responsabilité, et en particulier les 50 milliards d’euros d’économies programmées, répondent d’une logique inacceptable d’austérité et attaquent inévitablement le financement des services publics, de la protection sociale et de la solidarité nationale alors que les besoins sociaux augmentent.

Nos organisations réaffirment que la protection sociale est un droit universel. Celle-ci est partie intégrante du salaire socialisé. Supprimer la cotisation des entreprises à la branche famille conduit de fait à le diminuer. Elles s’opposent au transfert du financement de la branche famille des entreprises vers la fiscalité des ménages (y compris par la fiscalité locale). Elles réaffirment leur attachement aux droits familiaux financés par la branche famille de la sécurité sociale. C’est un des éléments qui concourt à l’égalité entre les femmes et les hommes en favorisant l’accès au travail des femmes.

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires appellent l’ensemble des salariés, chômeurs et retraités à se mobiliser et à participer massivement aux actions interprofessionnelles de manifestations, rassemblements et grève du 18 mars.

Paris, le 21 février 2014

Publié dans CHOMAGE, ECONOMIE - FISCALITE, EMPLOI, ENTREPRISES, POLITIQUE, RENDEZ-VOUS, RETRAITES, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaires »

Semaine de la Pensée MARXISTE du 25 au 29 mars 2013 – Lille

Posté par pcfmaubeuge le 24 mars 2013

UNION DES ÉTUDIANTS COMMUNISTES

Face à l’idéologie dominante dans nos universités, les étudiants communistes ont décidé de renouveler une de leur initiative historique : la semaine de la pensée marxiste. Cette initiative permet de reposer la question du marxisme à l’université comme partie intégrante des savoirs. En effet, la recherche d’inspiration marxiste était très forte durant les années 60 jusqu’au début des années 1990. Depuis, le marxisme a été rejeté au ban de la recherche. Avec la crise du capitalisme, les théories libérales montrent leur désuétude et le marxisme est posé avec insistance comme une solution crédible et nécessaire dans la perspective d’un changement révolutionnaire de notre société.

Avec cet évènement  nous voulons montrer toute la force du marxisme et tous les champs de recherche qu’il touche. Ainsi, de l’Histoire à la culture, différents thèmes seront présentés par les secteurs de l’UEC.

la Semaine de la Pensée Marxiste, se déroulera cette année du 25 au 29 mars sur les Universités de Lille 1, Lille 2 & Lille 3.

Voici le programme de cette année :

Lundi 25 mars 2013,
à 18h, Maison des Étudiants, Lille 1 (M° Cité Scientifique)
captureaffiche

Diffusion du film « Les nouveaux chiens de garde »

Film français, réalisation Gilles Balbastre et Yannick Kergoat, 104min, 2012
Adapté librement de l’essai éponyme de Serge Halimi, « Les nouveaux chiens de garde » se propose d’explorer les collusions entre les médias français et le pouvoir politique

Mardi 26 mars 2013,
à 19h, Café « Le Ici », rue d’Inkermann, Lille (M° République – Beaux-Arts)

Conférence « Le Corbusier & l’architecture moderniste » avec Didier Vivien, artiste plasticien, enseignant-chercheur à l’Université de Lille 3
La modernité s’est caractérisé par un formidable élan motivé par les différentes avant-gardes artistiques du début du siècle. L’architecture n’a pas été épargnée par ce raz-de-marée : partout en Europe et jusqu’au confins du nouvel état Soviétique, les tentatives et les réussites se multiplient. Cette conférence aura pour but d’exposer les théories et de montrer les réalisations de l’architecte français Le Corbusier à travers les expériences de Didier Vivien.

Mercredi 26 mars 2013,
à midi, Cafétéria de l’association Ulysse, salle A2.424 (bâtiment A, niveau forum + 2)

Rencontre avec le Collectif Sans Papiers du Nord & « J’y suis, j’y reste », photographies par Claire Goulois

Depuis plusieurs années, le CSP59 mène la lutte pour la régularisation de tous les Sans Papiers résident sur le territoire français. Des manifestations hebdomadaires à la grève de la fin entreprise durant plusieurs semaines, venez rencontrer les membres du Collectif à l’occasion de ce café-débat !

L’exposition « J’y suis, j’y reste » aura lieu toute la semaine !

 

Publié dans CHANGER LA SOCIETE, CULTURE, HISTOIRE, NATIONALE, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

La lutte des salariés de Neuhauser Maubeuge est légitime !

Posté par pcfmaubeuge le 6 mars 2013

La lutte des salariés de Neuhauser Maubeuge est légitime !  dans EMPLOI b_2

Section PCF Maubeuge/Val de Sambre
BP 32002 Louvroil
50606 – Maubeuge Cedex
http://pcfmaubeuge.unblog.fr/
pcf.maubeuge@laposte.net

Communiqué

La lutte des salariés de Neuhauser Maubeuge est légitime !

Une grève rassemblant 90% du personnel s’est déclenchée depuis jeudi 28 février à Neuhauser, boulangerie industrielle à la Petite Savate de Maubeuge comptant 168 salariés.

Les grévistes réclament une revalorisation salariale de 150 euros nets par mois et une amélioration des rythmes et des conditions de travail.

Les salariés travaillent six jours sur sept et sont payés comme s’ils effectuaient cinq journées de travail. Voilà les prémices de l’accord de flexibilité que la CFDT et le MEDEF ont signé.

La direction fait la sourde oreille, alors que le groupe est en plein essor et engrange des profits juteux. Monsieur Neuhauser a vu son patrimoine progresser de 25% en 2012, passant à 100 millions d’euros. Plutôt que de chercher à déstabiliser ce mouvement en utilisant l’intérim et en envoyant les huissiers, Neuhauser doit sans délai engager de véritables négociations.

Nous ne pouvons laisser tolérer ces pratiques patronales indignes de notre époque.

Les communistes de Maubeuge et du Val de Sambre soutiennent l’action des salariés de Neuhauser, et seront ce Mercredi 6 à 14h aux côtés des travailleurs en grève.

Maubeuge, 4 mars 2013

Arnaud Beauquel (secrétaire de la section PCF Sambre/Bavaisis) : 06 48 29 79 84
Xavier Dubois (secrétaire de la cellule de Maubeuge du PCF) : 06 30 04 16 02

Publié dans EMPLOI, ENTREPRISES, LUTTES, PRECARITE, RENDEZ-VOUS, SALAIRES, SYNDICATS | Pas de Commentaires »

Édouard Glissant : Entendez « le cri du monde », c’est un cri de naissance

Posté par pcfmaubeuge le 18 janvier 2012

Par Pierre Laurent, le 15 janvier 2012

Vœux aux personnalités, aux militants et à la presse

 

Mesdames, messieurs,Chers amis, chers camarades,

Édouard Glissant : Entendez « le cri du monde », c'est un cri de naissance dans CHANGER LA SOCIETE Pierre-Laurent-300x214C’est avec un bonheur tout particulier que, ce soir, je vous adresse mes meilleurs vœux pour l’année qui commence.

Je vous vois si nombreuses, si nombreux… Oui, c’est un bonheur, de vous voir rassemblés ici, dans votre diversité. Je n’oublie, évidemment, rien des difficultés qui assaillent notre peuple, des crises et des drames que traversent en ce moment notre pays, l’Europe et le monde. Et vous non plus, bien entendu, qui les vivez et les combattez au quotidien.

Mais si je vous dis mon bonheur, c’est que – face à la chape de plomb du système qui étouffe notre société, face à ce qui fait souffrir tant de nos concitoyens – ces premiers jours de janvier me confortent dans une conviction : l’année 2012 sera celle où nous clamerons à nouveau, « Oui, l’espoir est permis ! »

Nous sommes des millions dans le pays à n’en plus pouvoir du monde dans lequel on nous enferme, à vouloir que ça change enfin. Nous sommes des millions à ne plus supporter la politique que nous infligent, depuis cinq ans, Nicolas Sarkozy, la droite et le grand patronat.

Mais il est aussi des millions d’entre nous à avoir douté, à douter parfois encore, qu’il soit réellement possible d’ouvrir un autre chemin, pour se débarrasser non seulement de Sarkozy, mais aussi de sa politique ou de tout autre sœur jumelle de cette politique.

Aujourd’hui, j’en ai la conviction, et c’est cette conviction en forme de vœu que je veux vous transmettre : le moment est venu de tordre le cou à ce doute.

Un chemin existe car nous avons commencé à rassembler et à mettre en mouvement les forces capables de pousser la porte qu’on cherche à cadenasser devant nous.

Lire la suite… »

Publié dans CHANGER LA SOCIETE | Pas de Commentaires »

Conseil municipal du 18 novembre 2011

Posté par pcfmaubeuge le 20 novembre 2011

 

danielbarbarossa.jpgCONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011

INTERVENTION DE MONSIEUR DANIEL BARBAROSSA AU NOM DU GROUPE COMMUNISTE & REPUBLICAIN

Je disais l’année dernière que la dette n’était rien d’autre qu’une machine de guerre contre les peules. Nous y sommes ! Et lorsqu’une telle guerre est déclarée à la population et à ses élus, vous avez deux solutions : résister et permettre à la population de se faire respecter par la démocratie ou vous soumettre et vous préparer à céder la place aux commissaires mandatés par les marchés financiers, comme cela vient de se faire en Grève et en Italie.

Les collectivités territoriales sont accusées de maintenir des effectifs pléthoriques et de nourrir l’endettement par leurs investissements.

C’est faux ! A peu près partout mais ici, c’est une provocation !

Non seulement nous n’avons pas trop de fonctionnaires mais leur nombre insuffisant leur impose de faire leur travail dans des conditions difficiles car ils ont à cœur de rendre le service dont nos populations ont besoin et nous savons tous combien ceux-ci sont importants et vitaux dans notre commune.

Quand aux investissements qui aura le courage de nous dire où nous avons investi de manière inconséquente. Ça serait d’ailleurs impossible tant nous sommes insérés dans des dispositifs où le contrôle de l’Etat et du Trésor public est permanent. Au contraire, nous avons besoin d’investir beaucoup plus dans nos écoles par exemple.

Pourquoi obliger les communes à diminuer leurs effectifs et leurs investissements alors qu’elles ne sont en rien responsables d’une crise qui, soulignons le, continue de faire les choux gras des banques privées qui l’ont provoquée et qui aujourd’hui, prennent les manettes de toutes les politiques publiques et des États qu’elles ont-elles-mêmes ruinées.

Il faut dire ces choses aux Maubeugeois et aux Maubeugeoises ?

Pourquoi alors les préparer à accepter passivement les régressions qui se préparent et qui n’ont d’autres perspectives que la récession et de nouvelles régressions.

Rappelons tout de même que les collectivités locales représentent 75 % des investissements du bâtiment et des travaux publics et que la diète qui leur est imposée va atteindre les entreprises de ces secteurs.

Des centaines de milliards ont été accordés aux banques qui ont provoqué le désordre dans lequel nous sommes, et l’État ne s’est donné aucun moyen pour en contrôler l’utilisation.

Par contre, il y aura bientôt un garde chiourme derrière chaque salarié pour vérifier s’il est bien malade et derrière chaque maire pour lui expliquer comment faire pour que la population apprenne à se passer de ce qui est le plus vital.

Sans les communes et les services publics, chacun serait abandonné à son sort, tout le mouvement associatif dépérirait, il n’y aurait plus aucune chance pour que chacun quelque soit ses revenus,  puisse accéder aux sports et à la culture, l’école publique serait elle-même à l’abandon.

Est-cela la France qui pourrait rassurer les marchés financiers ?

Mais alors, il faut leur faire faire des cauchemars si nous ne voulons pas les vivre.

Ce dont les collectivités locales ont besoin c’est de pouvoir à nouveau disposer d’une banque publique qui leur soit destinée et qui leur permette d’emprunter sans chercher à les saigner. Comme c’était le cas avant que la CAECL ne soit privatisée pour créer DEXIA qui aujourd’hui fait peser sur 5000 collectivités locales françaises la menace d’une explosion de leur dette et qui nous a imposé, à Maubeuge, un emprunt léonin inadmissible.

Les élus locaux ont commencé à exprimer leur ras-le-bol à l’occasion des sénatoriales. Il faut amplifier ce mouvement et y associer la population.

L’argent confié aux collectivités locales ne va pas en spéculation et en coups tordus. Il va au service de la population, de leur bien-être et du développement de l’économie réelle.

____________________________________________

Articles VDN

Lire la suite… »

Publié dans LOCALE, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

12
 

Les Enragés d'Aurillac |
LES MESSAGERS DU RDR |
LIVRY SUR SEINE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blog des idées non-reçue...
| MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...