• Accueil
  • > Recherche : pcf place publique

Résultats de votre recherche

Grande marche citoyenne – 5 mai 2013

Posté par pcfmaubeuge le 13 avril 2013

Pour se rendre à la manifestation du 5 Mai

Manifestons contre l’austérité, pour un changement de cap, pour la 6ème République

Les sections communistes de la Sambre organisent un transport par bus :

8 h 00 : hôtel de ville à Jeumont
8 h 15 : place de la mairie à Boussois
8 h 30 : espace Liberté, rue d’Hautmont à Louvroil
8 h 45 : place de Gaulle à Hautmont

Inscrivez-vous auprès de :

Arnaud Beauquel Tél. 06 48 20 79 84 – Xavier Dubois Tél. 06 3004 16 02
Fatiha Kacimi Tél. 07 87 43 80 20 – Zoltan Farkas Tél. 06 11 56 25 85
Claude Bourgeois Tél. 06 81 87 20 90 – Alain Groisne Tél. 06 11 60 02 13

Une collecte sera organisée dans le bus – Retour après la manif

_____________________________________________________

______________________________________________________-

PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS

-

Crise économique, politique et démocratique

LE FRONT DE GAUCHE appelle à une

GRANDE MARCHE CITOYENNE pour la 6ème République

le 5 mai à PARIS

 

L’affaire Cahuzac suscite la colère et la nausée. D’une gravité extrême, elle ne révèle pas seulement l’absence de probité et d’honnêteté d’un homme. Elle met à jour, une nouvelle fois, un système oligarchique profondément néfaste, une démocratie à bout de souffle, la collusion grandissante entre les hautes sphères financières et celles de l’Etat. Il faut mettre fin au règne de la finance.

L’heure n’est pas au bricolage mais à la réorientation de la politique du pays et à la refonte du cadre institutionnel. Au moment où le gouvernement demande au plus grand nombre de se serrer la ceinture et après l’intervention télévisée d’un Président qui confirme son cap visant à ne rien changer, cet épisode misérable précipite la crise politique.

Le Front de Gauche est engagé dans la bataille contre l’austérité à l’image de sa campagne « pour une alternative à l’austérité ». Il participera à la manifestation du 9 avril contre l’ANI, appelle les parlementaires à ne pas retranscrire dans la loi cet accord minoritaire. Dans l’immédiat, il exige la suspension du débat parlementaire sur ce texte pour légiférer en urgence contre le pouvoir de la finance, contre les paradis fiscaux, y compris en Europe, contre les conflits d’intérêt. Il faut des contrôles, des normes nouvelles, et pas seulement des appels à la morale individuelle, des moyens financiers pour faire face à la fraude fiscale.

La défiance des citoyennes et citoyens à l’égard des responsables politiques atteint son seuil critique. L’oligarchie croit en sa toute puissance, en son impunité. C’est pourquoi la réplique doit être forte et claire. Le Front de Gauche défend la perspective d’un processus constituant pour une nouvelle République. Redéfinir les règles sociales et démocratiques est le by Text-Enhance » href= »http://06.pcf.fr/38344″>moyen pour que le peuple reprenne le pouvoir. La VIe République visera à élargir le socle des droits, à étendre la souveraineté populaire, à favoriser la démocratie sociale.

Face à l’accélération de la crise sociale et politique, le Front de Gauche assumera toutes ses responsabilités pour que la colère légitime débouche sur l’espoir et la transformation sociale. Le Front de Gauche propose à toutes les forces et les personnes qui ont voulu le changement en mai dernier et plus largement au peuple, contre la finance et l’austérité, de participer à une grande marche citoyenne pour la 6ème République le 5 mai à Paris.

 

                                                Le Front de gauche 

Profits, corruption, paradis fiscaux, stop !

LA FINANCE EST LE CŒUR DE LA CRISE

Déclaration de Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, sénateur (extraits)

-

« …La politique de François Hollande et du gouvernement Ayrault n’a plus la confiance des Français. Soumission aux politiques d’austérité européennes, explosion du chômage, échec des prévisions économiques du gouvernement, pacte de compétitivité égal à 20 milliards de cadeaux fiscaux supplémentaires pour les entreprises, tentative de transcription de l’accord de l’ANI dans la loi avec le soutien du Medef … la politique du gouvernement amplifie la crise au lieu de la combattre. Le choc Cahuzac révèle cet insupportable fossé : les sacrifices pour les uns, l’évasion fiscale pour les autres! Le pays est atterré. Il faut sauver notre pays du désastre politique qui s’annonce…. »

Changer de cap à Gauche, changer de système
Pour cela il y a une urgence : un changement de cap fort, global, concret, rapide de la politique nationale, pour mettre en œuvre une nouvelle politique résolument de gauche. qui s’attaque au pouvoir de la finance et restaure le pouvoir démocratique des citoyens. L’ennemi c’est la finance. La crise ce n’est pas les « élus tous pourris » comme le chante le Front national, lui-même éclaboussé dans l’affaire Cahuzac.  La solution, ce n’est plus seulement une moralisation de la vie politique réduite au seul contrôle accru – certes nécessaire – du patrimoine des élus et des ministres ».

L’intégralité de la conférence de presse : http://www.pcf.fr/38448

 

Publié dans CHANGER LA SOCIETE, CHOMAGE, ECONOMIE - FISCALITE, EMPLOI, ENTREPRISES, JEUNES, LEGISLATION, NATIONALE, POLITIQUE, PRECARITE, RENDEZ-VOUS, RETRAITES, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaires »

LETTRE OUVERTE AUX ENSEIGNANTS

Posté par pcfmaubeuge le 2 mars 2013

LETTRE OUVERTE AUX ENSEIGNANTS dans EDUCATION NATIONALE b_2

LETTRE OUVERTE AUX ENSEIGNANTS

Chers collègues,

L’exercice de notre métier est de plus en plus difficile au quotidien. Seuls dans nos classes et sans formation adaptée aux réalités de la pratique, dans l’impossibilité de répondre à la multiplication d’injonctions contradictoires, enfermés par l’évaluation dans des logiques concurrentielles, empêchés de penser notre métier, responsables de tous les maux de l’école, surchargés de tâches administratives, en rupture de confiance avec notre hiérarchie, nous ressentons un profond sentiment d’impuissance alors que notre travail réel n’est pas valorisé, voire même semble invisible, et que notre santé même se trouve atteinte sans aucune aide de l’institution.

Mais de quoi nous parle cette difficulté dans l’exercice du métier, qui, comme celle de nombreux salariés, se trouve souvent imputée à une responsabilité individuelle ? Nous voilà devenus fragiles, comme le sont les employés de France-Télécom par exemple.

Mais nous ne sommes ni malades, ni démissionnaires,

c’est l’exercice de notre métier qui est empêché.

L’école de la reproduction sociale transforme les inégalités sociales en inégalités de réussite scolaire et conduit à invalider tout acte pédagogique.

La suppression de 70 600 postes (enseignants et administratifs) en 5 ans s’est faite strictement sur des considérations économiques et non dans des objectifs pédagogiques : pour preuve la quasi-disparition des Rased dans le premier degré et de la scolarisation avant 3 ans.

Privés de formation, les débutants sont affectés sur des postes réputés difficiles : zone prioritaires, affectations sur 3 niveaux différents, urgences à affronter en collège…

Lire la suite… »

Publié dans EDUCATION NATIONALE, JEUNES, NATIONALE, POLITIQUE, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaires »

Fonction publique – mobilisation

Posté par pcfmaubeuge le 1 février 2013

Le PCF soutient la mobilisation des personnels de la Fonction publiqueLa manif Fonction publique en photos

Le PCF soutient les mobilisations des personnels de la Fonction publique ce 31 janvier. 1 million de personnes payées au SMIC et 4 ans de gel du point d’indice. Cela suffit ! Cessons cette politique de non remplacement des départs en retraite qui se poursuit dans de nombreux secteurs de la Fonction publique, ainsi que le gel du montant de la dotation publique de l’État aux collectivités, victimes d’un transfert de compétences sans compensation intégrale sous le précédent gouvernement.

Cette politique dégrade les conditions de travail des agents et la qualité du service public : il faut en finir avec la politique d’austérité qui se traduit par le développement de la précarité par le recours à l’externalisation, à l’intérim, aux contrats précaires ou par délégations de service public à des entreprises privées.

L’argent existe pour financer une toute autre politique. Pas moins de 50 milliards servent à payer les intérêts de la dette et 20 milliards viennent d’être accordés au patronat au titre du pacte de compétitivité. Cet argent doit servir à satisfaire les besoins sociaux et écologiques, pas à se
soumettre aux marchés financiers et au hold up des banques sur l’argent public. Le gouvernement doit entendre les revendications des fonctionnaires qui sont porteuses d’intérêt général. De nombreux élu-e-s et militant-e-s du PCF et du Front de gauche participeront aux manifestations.

Parti communiste français
Paris, le 31 janvier 2013.

La manif Fonction publique en photos

Publié dans EMPLOI, JEUNES, LEGISLATION, NATIONALE, POLITIQUE, PRECARITE, RENDEZ-VOUS, RETRAITES, SERVICES PUBLICS, SYNDICATS | Pas de Commentaires »

Education nationale – Projet de loi sur l’école

Posté par pcfmaubeuge le 31 janvier 2013

Déclaration de l’Association Nationale des Élus Communistes et Républicains

Projet de loi sur l’École : Conforter les premières avancées, combattre les régressions et les impasses, lever les ambigüités, faire grandir l’ambition de la réussite pour tous, mobiliser la communauté scolaire.

Education nationale - Projet de loi sur l'école dans CULTURE manif_6220-200x300Le projet de loi sur l’école présenté au Conseil des Ministres, le 23 janvier, présente des avancées mais n’est pas à la hauteur du principal défi à relever : lutter efficacement contre l’échec scolaire qui touche particulièrement les milieux modestes, parvenir à la réussite pour tous en partant du « tous capables ».

Du coté des « bougés » favorables : Priorité au primaire, rôle renforcé de la maternelle et scolarisation à partir de 2 ans en ZEP, réaffirmation du collège unique, création de 60 000 postes d’enseignants avec formation initiale et continue … sont des dispositions en rupture avec l’ère Sarkozy, et doivent s’inscrire dans une perspective de renforcement du service public d’Éducation Nationale et du statut des personnels enseignants.

D’autres mesures restent malheureusement en continuité avec l’ère précédente : Le projet de loi continue au fond à porter une conception utilitariste et compatissante de l’école, qui revient à dévaloriser les capacités des élèves de condition modeste et à les cantonner à des parcours scolaires correspondants.

Ainsi le « socle commun » minimum « de connaissance et de compétences » installé par la droite et qui traduit cette conception ne disparaît pas.  Il est seulement remplacé par « le socle commun de connaissances, de compétences et de culture ».  On parle dans le projet de loi de « favoriser » la réussite scolaire, et non de « la réussite de tous » ce qui marquerait une autre ambition, la lutte résolue contre les inégalités sociales et contre l’échec scolaire, une école formant avant tout des citoyens.

La réforme entérine la disparition des Rased, suggérant à nouveau que les Projets Éducatifs Locaux se fixent l’objectif de remédier au décrochage scolaire. Il est nécessaire au contraire de s’engager résolument dans le rétablissement des Rased.

Lire la suite… »

Publié dans CULTURE, EDUCATION NATIONALE, EMPLOI, JEUNES, LEGISLATION, NATIONALE, POLITIQUE, PRECARITE, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaires »

Le Val de Sambre a le droit à des formations supérieures de qualité !

Posté par pcfmaubeuge le 29 janvier 2013

-Le Val de Sambre a le droit à des  formations supérieures de qualité ! dans EDUCATION NATIONALE 1_cellule-de-maubeuge_pcf

A l’heure de l’ouverture d’un nouveau pôle universitaire à Maubeuge,

l’Académie de Lille décide de supprimer des formations au Lycée André Lurçat.

-

         C’est un nouveau sale coup pour notre ville et le Val de Sambre tout entier.

-

Pour maintenir une activité économique forte, notre territoire a besoin de formations supérieures de qualité. C’est le cas du Diplôme de Comptabilité Générale, seul diplôme de niveau bac + 3 en lycée, proposé au Lycée André Lurçat. De fait, c’est le plus haut diplôme d’enseignement supérieur proposé dans notre arrondissement.

L’Académie de Lille a décidé unilatéralement de supprimer cette formation. Les étudiants en première et seconde année ne pourront même pas finir sur place leurs études !

Nous partageons la colère des étudiants et des personnels du Lycée. Maubeuge doit cesser d’être méprisée par les pouvoirs publics.

Parallèlement à la construction du pôle universitaire, les conditions d’accueil d’un grand nombre d’étudiants doivent être créées. S’il le faut, le Lycée Lurçat doit être doté d’un internat, ce qui lui permettrait d’attirer le nombre d’élèves nécessaires pour ses formations supérieures.

Cette nouvelle provocation fait suite à de nombreuses suppressions de diplômes et de classes tant au Lycée Lurçat qu’au Lycée Forest (filières industrielles) ces dernières années.

Les communistes de Maubeuge appellent l’ensemble des citoyens à s’emparer de la question. L’avenir économique du secteur dépend de la qualité de nos formations.

Les personnels de l’Education Nationale auront raison de profiter de la journée de grève et d’action CGT/FSU/Solidaires du 31 janvier, s’opposant aux suppressions de postes, à la journée de carence, et exigeant une revalorisation salariale globale dans la fonction publique. Les communistes sont à leurs côtés.

 xavier-dubois-173x300 dans EMPLOI-

Maubeuge, 26 janvier 2013

-

Xavier Dubois
secrétaire de la cellule de Maubeuge du PCF
06 30 04 16 02

Publié dans EDUCATION NATIONALE, EMPLOI, JEUNES, LOCALE, POLITIQUE, REGIONALE, RENDEZ-VOUS, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaires »

Le jeudi 31 janvier 2013, journée d’action dans la Fonction publique

Posté par pcfmaubeuge le 27 janvier 2013

Le jeudi 31 janvier 2013, journée d’action dans la Fonction publique dans EMPLOI 1_cellule-de-maubeuge_pcf-

Le jeudi 31 janvier 2013,

journée d’action dans la Fonction publique

pour peser sur les négociations

Communiqué CGT, FSU, Solidaires
Paris, le 19 décembre 2012

-
Les organisations syndicales CGT, FSU, Solidaires, de la Fonction publique ont fait le point sur l’agenda social et les discussions en cours.
Si, ensemble, elles se félicitent que la Ministre souligne son attachement à la Fonction publique, à ses valeurs de progrès social, au rôle de ses personnels,
Si elles notent des améliorations dans la qualité du dialogue social, _ Si elles estiment positives quelques mesures déjà prises comme, par exemple, l’abrogation du décret sur la réorientation professionnelle, Elles considèrent que sur les enjeux essentiels, aucun début de réponse satisfaisante n’est au rendez-vous.
Cela est inacceptable.

  • Sur l’emploi, les créations – qui vont dans le bon sens – dans certains secteurs ne sauraient masquer les suppressions qui continuent dans d’autres et la situation alarmante de pans entiers de la Fonction publique.
  • Sur les salaires et le pouvoir d’achat, alors que les bas salaires se multiplient (plus d’1 million d’agents aux environs du SMIC), que les déroulements de carrière sont souvent inexistants, que les qualifications ne sont plus reconnues, aucune mesure générale n’est envisagée et, en particulier, la valeur du point est toujours gelée.
  • Le jour de carence, mesure inique et inefficace, condamnée par tous les syndicats et le mouvement mutualiste, rejetée par la majorité actuelle lorsqu’elle a été mise en place, n’est toujours pas abrogé.

Il est urgent et indispensable de changer de cap ! La crise ne peut pas servir de prétexte pour ne pas répondre aux légitimes revendications des agents publics. A l’évidence, seule l’intervention des personnels permettra d’obtenir les avancées indispensables sur ces questions majeures.

C’est pourquoi, nos organisations syndicales CGT, FSU, Solidaires, ont décidé d’une première étape unitaire de mobilisation dans la Fonction publique. Elles appellent à faire du jeudi 31 janvier une journée nationale d’action.
Pour notamment :

  • Un moratoire immédiat sur les suppressions d’emplois, et des créations partout où cela est nécessaire
  • Conforter et développer la Fonction publique et les services publics
  • Une augmentation urgente de la valeur du point d’indice ;
  • L’abrogation du jour de carence.

Nous appelons nos organisations à préparer ensemble la mobilisation la plus large possible construite selon des modalités décidées avec les agents (grève, manifestations, rassemblements…).

Publié dans EMPLOI, NATIONALE, POLITIQUE, PRECARITE, RENDEZ-VOUS, SALAIRES, SERVICES PUBLICS, SYNDICATS | Pas de Commentaires »

Vœux des communistes de Maubeuge – Xavier Dubois

Posté par pcfmaubeuge le 15 janvier 2013

Vœux des communistes de Maubeuge

Intervention de Xavier Dubois
secrétaire de cellule

Vœux des communistes de Maubeuge - Xavier Dubois dans CHANGER LA SOCIETE xavier-dubois-173x300Chers camarades, chers amis,

Je vous remercie d’être tous présent à l’occasion des vœux des communistes de Maubeuge, que nous organisons en même temps que notre Conférence de Cellule.

Je remercie tout particulièrement Lucien Jadas, responsable du collectif pour la paix au Proche Orient, David Fournier, responsable local du Parti de Gauche, et Nasser Achour, responsable local des Verts.

Comme il faut bien sacrifier à la tradition… A tous, au nom des communistes de Maubeuge, je vous  présente mes meilleurs vœux pour l’année 2013. Nous espérons qu’ils s’accompliront tous, tant sur le plan collectif qu’individuel.

Je voudrais revenir sur deux temps forts de la vie de notre cellule en 2012 :

  • D’une part, les bons résultats du PCF aux élections présidentielles à Maubeuge. Avec 13,54%, notre candidat Jean Luc Mélenchon a obtenu six fois plus que Marie George Buffet en 2007.

Aux élections législatives, on observe un maintien du score, à jeu égal avec le député socialiste sortant Pérat. Nous sommes la deuxième force à gauche à Maubeuge, avec des points à presque 14% dans certains quartiers. Cela même alors que notre candidature, que je salue, avait un net déficit de notoriété par rapport à Annick Mattighello.

Ces scores prouvent que nous pesons dans le rapport de force politique maubeugeois et que nous sommes un acteur incontournable.

Ces campagnes nous ont permis de nous retrouver ensemble, et nous ont donné envie de continuer d’être au contact de la population. Pour cela, il fallait réorganiser notre cellule tombée en sommeil.

  • C’est ainsi qu’en septembre, une assemblée générale m’a fait l’honneur de me mettre à la tête de notre cellule.

Depuis, nous n’avons pas ménagé notre peine.

D’abord, en campagne pour un referendum contre le traité européen, avec notamment une réunion publique avec Jacky Hénin, notre député européen, dans laquelle la cellule a pris toute sa place.

Nous avons été aux côtés des salariés en lutte, notamment à MCA, ou plus récemment, avec les salariés des Savelys, dont le responsable syndical m’a transmis il y a quelques jours ses plus vifs remerciements.

Les communistes ont été à l’initiative d’un large rassemblement unitaire pour la paix au Proche Orient.

Plusieurs fois présents sur les deux marchés de Maubeuge, nous avons été au contact de la population.

Nous ne comptons pas arrêter là, et ce faisant, 2013 sera une grande année politique, parce qu’elle ne comporte pas d’élections.

Trop souvent, la population nous dit qu’elle ne nous voit « que pour les élections ». Nous allons prendre le temps, cette année, d’aller la rencontrer pour discuter avec elle des sujets qui la préoccupent.

Dans quelques semaines, nous annoncerons la formation d’un vaste Front anti-austérité à Maubeuge, pour sortir de la crise.

Ce front, nous voulons le construire avec la population, en multipliant dans les quartiers les portes à portes, micro réunions. Outre le développement de propositions d’envergure nationale que nous portons déjà, nous voulons déterminer avec les citoyens des propositions pour vivre mieux à Maubeuge malgré le contexte d’austérité.

Et les maubeugeois ne manque pas de propositions, nous l’avons dans un article de la VdN d’il y a quelques jours : RN2, rendre navigable la sambre, animer le centre ville… Les maubeugeois ne manquent pas d’envies pour leur territoire. Les communistes veulent contribuer à leur faire prendre consistance.

Sur tous ces sujets locaux, nous voulons faire le lien avec la politique nationale, qui touche la population dans sa vie quotidienne.

Pour tout cela, nous pouvons d’ores et déjà annoncer un renforcement de notre présence militante dans les quartiers, et la relance d’un journal de cellule. Les syndicalistes et les salariés peuvent également compter sur nous pour les soutenir dans leurs luttes.

J’annonce aussi une initiative symbolique, mais qui me tient à cœur. Il existe une belle tradition au PCF, celle de donner un nom à nos cellules. Aussi, je souhaiterais que notre cellule soit baptisée. Il existe un homme qui n’a pas encore été honoré d’un nom de rue à Maubeuge. Un homme qui a habité notre ville, qui a vécu à Douzies, a été résistant, a animé les luttes ouvrières, a été un grand député pour notre région. Cet homme, c’est Albert Maton. Je pense qu’il a largement mérité que nous revendiquions notre filiation historique avec lui.

Je vous remercie encore pour votre présence, et renouvelle mes vœux pour 2013.

Publié dans CHANGER LA SOCIETE, ELECTIONS, EMPLOI, ENTREPRISES, MAUBEUGE, POLITIQUE, PRESSE MEDIA | Pas de Commentaires »

123456...29
 

Les Enragés d'Aurillac |
LES MESSAGERS DU RDR |
LIVRY SUR SEINE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blog des idées non-reçue...
| MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...