• Accueil
  • > Recherche : tornade hautmont

Résultats de votre recherche

Conseil municipal du 18 novembre 2011

Posté par pcfmaubeuge le 20 novembre 2011

 

danielbarbarossa.jpgCONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011

INTERVENTION DE MONSIEUR DANIEL BARBAROSSA AU NOM DU GROUPE COMMUNISTE & REPUBLICAIN

Je disais l’année dernière que la dette n’était rien d’autre qu’une machine de guerre contre les peules. Nous y sommes ! Et lorsqu’une telle guerre est déclarée à la population et à ses élus, vous avez deux solutions : résister et permettre à la population de se faire respecter par la démocratie ou vous soumettre et vous préparer à céder la place aux commissaires mandatés par les marchés financiers, comme cela vient de se faire en Grève et en Italie.

Les collectivités territoriales sont accusées de maintenir des effectifs pléthoriques et de nourrir l’endettement par leurs investissements.

C’est faux ! A peu près partout mais ici, c’est une provocation !

Non seulement nous n’avons pas trop de fonctionnaires mais leur nombre insuffisant leur impose de faire leur travail dans des conditions difficiles car ils ont à cœur de rendre le service dont nos populations ont besoin et nous savons tous combien ceux-ci sont importants et vitaux dans notre commune.

Quand aux investissements qui aura le courage de nous dire où nous avons investi de manière inconséquente. Ça serait d’ailleurs impossible tant nous sommes insérés dans des dispositifs où le contrôle de l’Etat et du Trésor public est permanent. Au contraire, nous avons besoin d’investir beaucoup plus dans nos écoles par exemple.

Pourquoi obliger les communes à diminuer leurs effectifs et leurs investissements alors qu’elles ne sont en rien responsables d’une crise qui, soulignons le, continue de faire les choux gras des banques privées qui l’ont provoquée et qui aujourd’hui, prennent les manettes de toutes les politiques publiques et des États qu’elles ont-elles-mêmes ruinées.

Il faut dire ces choses aux Maubeugeois et aux Maubeugeoises ?

Pourquoi alors les préparer à accepter passivement les régressions qui se préparent et qui n’ont d’autres perspectives que la récession et de nouvelles régressions.

Rappelons tout de même que les collectivités locales représentent 75 % des investissements du bâtiment et des travaux publics et que la diète qui leur est imposée va atteindre les entreprises de ces secteurs.

Des centaines de milliards ont été accordés aux banques qui ont provoqué le désordre dans lequel nous sommes, et l’État ne s’est donné aucun moyen pour en contrôler l’utilisation.

Par contre, il y aura bientôt un garde chiourme derrière chaque salarié pour vérifier s’il est bien malade et derrière chaque maire pour lui expliquer comment faire pour que la population apprenne à se passer de ce qui est le plus vital.

Sans les communes et les services publics, chacun serait abandonné à son sort, tout le mouvement associatif dépérirait, il n’y aurait plus aucune chance pour que chacun quelque soit ses revenus,  puisse accéder aux sports et à la culture, l’école publique serait elle-même à l’abandon.

Est-cela la France qui pourrait rassurer les marchés financiers ?

Mais alors, il faut leur faire faire des cauchemars si nous ne voulons pas les vivre.

Ce dont les collectivités locales ont besoin c’est de pouvoir à nouveau disposer d’une banque publique qui leur soit destinée et qui leur permette d’emprunter sans chercher à les saigner. Comme c’était le cas avant que la CAECL ne soit privatisée pour créer DEXIA qui aujourd’hui fait peser sur 5000 collectivités locales françaises la menace d’une explosion de leur dette et qui nous a imposé, à Maubeuge, un emprunt léonin inadmissible.

Les élus locaux ont commencé à exprimer leur ras-le-bol à l’occasion des sénatoriales. Il faut amplifier ce mouvement et y associer la population.

L’argent confié aux collectivités locales ne va pas en spéculation et en coups tordus. Il va au service de la population, de leur bien-être et du développement de l’économie réelle.

____________________________________________

Articles VDN

Lire la suite… »

Publié dans LOCALE, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

14 juillet 2010 à Maubeuge

Posté par pcfmaubeuge le 15 juillet 2010

Après la tornade survenue dans nuit du 3 au 4 août 2008,

hier 14 juillet 2010, 15 heures, un ciel quasi blanc puis gris puis noir, éclairs, grands vents, grêlons….

photo prise à l’accalmie
hpim2549.jpg

Article La Voix du Nord
Article La Voix du Nord
Article La Voix du Nord

Quelques jours après, photo prise rue d’Hautmont à Maubeuge
hpim2559.jpg

14 juillet 2010
Album : 14 juillet 2010
rue d'Hautmont à Maubeuge
7 images
Voir l'album

Publié dans ECOLOGIE, MAUBEUGE | Pas de Commentaires »

Maubeuge

Posté par pcfmaubeuge le 1 mars 2009

Le Département du Nord est le département le plus long (184 km d’étendue) et le plus peuplé de France : 2.564.959 habitants au 1er janvier 2011 (source : INSEE).
460 000 Nordistes sont âgés de plus de 60 ans. Ils devraient être près de 550 000 en 2015.
93.000 collégiens fréquentent les 200 collèges publics du Nord.

Maubeuge : 32 667 habitants au 1er janvier 2007 (source Wikipédia)

maubeuge0.jpg

Voir pages :

 finances maubeuge
l’équipe pcf & républicain

___________________

Diaporama tornade sur Maubeuge
Après le 3 août 2008 et déblaiement des voiries

pdf à télécharger   TORNADE – dossier Keraunos

Tornade F4 du 3 août 2008 en Val de Sambre

Pierre MAHIEUEmmanuel WESOLEK

KERAUNOS

_____________________

14 juillet 2010 à Maubeuge

  

   

 

 

  

Publié dans | 5 Commentaires »

D’Hautmont à Cousolre

Posté par pcfmaubeuge le 2 février 2009

Lu dans La Voix du Nord -Vendredi 30 janvier 2009 - NATHALIE WAROUX

La section communiste du canton veut en finir avec le « saupoudrage social »

hautmontlasectioncommunisteducantonveute.jpgLa première pensée de Claude Bourgeois (à droite) a été au peuple palestinien

| HAUTMONT |

Jeudi soir, la section du canton d’Hautmont du Parti communiste (PC) a présenté des voeux en forme d’appel.

La salle du mess Cockerill était peu fournie. Qu’importe, cela n’a pas empêché les représentants de la section du canton d’Hautmont de dire tout ce qu’ils avaient sur le coeur. Car c’est bien le coeur qui a parlé lorsque Ghislaine Wojtaszewki, nouvelle élue, a évoqué la première « l’abnégation des uns et des autres camarades », dès qu’il s’agissait de faire savoir que « nous existons et que nous sommes en total désaccord avec le discours du gouvernement ».

Une unité du parti également relevée par Jacques Mouillère : « Tous les communistes sont d’ores et déjà à l’offensive dans la campagne des Européennes et sur le front social ». Une dynamique, à laquelle est associé le parti de gauche, et qui est « enclenchée pour un front de gauche pour changer l’Europe… » L’homme s’appuiera alors sur les 6,8 % des suffrages dans l’Avesnois (soit près de 10 % des suffrages pour les trois circonscriptions) obtenus par Jacky Hénin lors de la dernière campagne, pour évoquer le rôle du PC dans les enjeux de celle à mener. Jacques Moullière évoquera aussi les difficultés du bassin de la Sambre, face à une crise qui touche tout le monde.

Un même constat dressé dans la foulée par Claude Bourgeois, « MCA, les visseries de Fourmies, Léo-François, Valéo, Vallourec, Lear… ont recours à des mesures » pour contrer les difficultés. Pour lui, le « saupoudrage social » ne suffit pas. Et « l’engraissement des actionnaires est intolérable, l’argent doit servir à augmenter les salaires et les retraites ». Un sérieux ras-le-bol exprimé (comme demandé la veille) sur le terrain pas plus tard qu’hier…

Claude Bourgeois poussera enfin un petit coup de gueule sur la situation des sinistrés de la tornade, « les assureurs traînent les pieds, les bailleurs sociaux ont pris du retard… alors que ces familles ont besoin d’actes concrets. L’État doit ici peser de tout son poids. » •

Publié dans NATIONALE, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Tornade

Posté par pcfmaubeuge le 31 janvier 2009

Article La Voix du Nord – samedi 31.01.2009   

Répartition des dons : des sinistrés « comparent et réclament »

repartitiondesdonsdessinistrescom15296511.jpgDaniel Leferme, le maire de Neuf-Mesnil, juge insuffisante « sa part »
des dons provenant de l’Association des maires du Nord, pour les sinistrés
de la tornade. Alors qu’il en a accepté le principe de répartition en octobre…
PAR MYRIAM CHALIMONT HULIN

mchalimont@lavoixdunord.fr Samedi 17 janvier, le maire de Neuf-Mesnil pousse un coup de gueule. Daniel Leferme considère que la répartition des dons aux sinistrés n’a pas été juste pour ses administrés. Il se dit « scandalisé du piètre montant que j’ai arraché ».

Interrogé depuis, Daniel Leferme explique : « Le 15 octobre, lors de la réunion des quatre maires en présence du sous-préfet et du président de l’Association des maires du Nord, j’ai appris la répartition : 1,8 % pour Neuf-Mesnil et 1,2 % pour Boussières.

Soit pour nous 68 000 E. » Et le maire de poursuivre : « Fâché, je me revois encore jeter les papiers sur la table et me lever ! Pour leur dire : « Je quitte la réunion. Je ne suis pas un mendiant ! » » La somme est finalement passée à 100 000 E. Et D. Leferme a accepté. « C’est vrai. Je savais que si je m’entêtais, je n’aurais finalement rien. Mais ces 100 000 E ne correspondent pas aux dégâts des 130 sinistrés. » Là où les choses se compliquent, c’est dans la répartition entre les sinistrés. Elle n’a pas suivi les mêmes règles d’une commune à l’autre, de quoi créer des disparités. Pourtant mi-septembre, Joël Wilmotte, maire d’Hautmont, a proposé à ses collègues un mode de classification des sinistres selon des catégories. Fort d’un principe : « Cette clé de répartition doit pouvoir être appliquée dans les autres communes frappées par la catastrophe de sorte que, pour un sinistré donné, les dons attribués soient du même ordre de grandeur. » Il n’en sera rien. Cette fameuse « clé de répartition » proposée par Hautmont (et adoptée depuis) n’a pas eu les faveurs de Neuf-Mesnil ou Maubeuge. Réponse sans appel de Daniel Leferme : « Si on avait voulu suivre le classement d’Hautmont, on n’aurait pas pu… » Sauf que ce sont ces disparités de traitement qui suscitent les remarques. Claude Dupont, maire de Boussières-sur-Sambre, le reconnaît : « Les sinistrés se côtoient et donc comparent ! (…) Chez nous une catégorie 4, cela peut être des dégâts de 200 000 E à Neuf-Mesnil, cette même catégorie implique des travaux de plus de 30 000 E. Les gens viennent avec les articles de presse et réclament ! » (lire en page suivante).

L’Association des maires du Nord a encore une enveloppe d’un million et demi d’euros de dons, toujours à répartir en quatre. Le maire de Maubeuge, Rémi Pauvros, compte demander à ses collègues une nouvelle règle de répartition pour deux raisons : le chiffre des sinistres a augmenté (avec des déclarations tardives) et des sinistres sont passés en catégorie supérieure à cause des intempéries de l’hiver. Mais sur ce dernier point, il lui faudra convaincre : les trois autres communes n’ont pas échappé à ces mêmes intempéries.

Publié dans LOCALE, TORNADE | Pas de Commentaires »

Tornade

Posté par pcfmaubeuge le 12 décembre 2008

images9.jpgLu dans VDN - jeudi 11.12.08
« Hautmont : Christine Boutin a rendu visite aux sinistrés

Cet après-midi, Christine Boutin, ministre du Logement, a rendu visite aux sinistrés de la tornade, rue Fernand-Rousselle à Hautmont.
Dans l’hypothèse où une nouvelle catastrophe naturelle frapperait le territoire français, la ministre a annoncé la création d’un fonds d’urgence logement de 15 millions d’euros, dévolu à la reconstruction. La commune d’Hautmont bénéficierait de ce programme. »

Que de précautions verbales.., fonds d’urgence logement de 15 millions d’euros pour tout le territoire français ??

Quand on sait qu’il y a eu une aide d’urgence de 300 000 €, puis une aide de l’Etat de 3 millions d’euros qui a servi à fournir des mobile-homes pour reloger les sinistrés…, espérons !

Quid des autres communes sinistrées ?

Rappel de la Déclaration de Louis Mazuy au conseil municipal Maubeuge du 22 août 2008 1.jpg
Posté par pcfmaubeuge le 25 août 2008 – Extrait (l’intégral est posté dans le blog – catégorie « Tornade »)

« Comme responsable du groupe communiste et républicain, je tiens à exprimer une appréciation et quelques exigences et propositions.

Si la première réflexion des habitants tourne autour du caractère spectaculaire des dégâts et de l’aspect effrayant de la tornade pour ceux qui l’ont vécu, plusieurs questions taraudent l’état d’esprit de la population,

Une, primordiale, est liée à la réparation des dégâts des habitations et la couverture qui en sera faite par les assurances. J’y reviendrai.

Une autre s’exprime assez massivement. Le montant de l’aide d’urgence de l’Etat de 300 000 € a été vécu comme largement insuffisant quand on sait le nombre de familles touchées. Ce sentiment d’insuffisance de l’engagement de l’Etat a été accentué par le constat d’un déploiement peu significatif des forces de police et de l’armée. La fourniture de mobil’home ne suffit pas… »

Publié dans LOGEMENT, MAUBEUGE, NATIONALE, PRECARITE, SERVICES PUBLICS, TORNADE | Pas de Commentaires »

TORNADE, suite

Posté par pcfmaubeuge le 17 octobre 2008

lu dans la Voix du Nord :

l’Association des maires du Nord a récolté 3 408 000 €

Répartition :
Hautmont 1 998 000 €, Maubeuge 1 210 000 €,  Neuf-Mesnil 100 000 €, Boussières-sur-Sambre 100 000 €.

Publié dans EVENEMENT, TORNADE | Pas de Commentaires »

12
 

Les Enragés d'Aurillac |
LES MESSAGERS DU RDR |
LIVRY SUR SEINE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blog des idées non-reçue...
| MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...