• Accueil
  • > ELECTIONS
  • > Dans la presse : Quand un candidat PS reprend l’argumentaire du Front national

Dans la presse : Quand un candidat PS reprend l’argumentaire du Front national

Posté par pcfmaubeuge le 10 mars 2014

Dans la presse : Quand un candidat PS reprend l’argumentaire du Front national dans ELECTIONS 2014-03-06hanotin

Mathieu Hanotin en 2009 (Hegor -wikimedia commons)

Politique – humanite dans POLITIQUE le 6 Mars 2014

Municipales 2014

Quand un candidat PS reprend l’argumentaire du Front national

Mathieu Hanotin, candidat PS à Saint-Denis, accuse son adversaire PCF, maire de la ville, de fraude sur les listes électorales… après l’inscription légale de ressortissants roumains.

L’attaque est partie du blog du candidat FN à la mairie de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), Didier Labaune… pour être reprise par le challenger socialiste Mathieu Hanotin. Ce dernier a déposé un recours en référé devant le tribunal d’instance pour une supposée fraude sur les listes électorales par l’équipe du candidat et maire communiste, Didier Paillard. « Une analyse attentive des listes électorales démontre la présence de 82 personnes, toutes de nationalité roumaine, inscrites à la même adresse », explique le député PS, qui parle d’un terrain dont le nombre d’habitants serait limité « à 76 personnes ». Pour lui, leur inscription n’est autre qu’une « instrumentalisation de la misère humaine à des fins électoralistes ».

La mairie a immédiatement récusé ces accusations, rappelant que le « terrain (a été) mis à disposition de l’État » par le biais d’une convention « pour accueillir les 205 personnes évacuées du terrain de la Briche » dont, effectivement, « 82 (se sont) inscrites sur les listes électorales ». Inscriptions adoubées le 28 février par une commission électorale. Selon Julien Attal, secrétaire de la section PCF de Saint-Denis, « tout est absolument légal », étant donné que les résidents européens ont le droit de vote. D’autant que, lors d’un déplacement de campagne destiné à appeler les non-inscrits sur les listes à le faire, « une partie a demandé à pouvoir voter aux municipales ». Par ailleurs, il pointe du doigt le « fond raciste » de cette démarche. « La rumeur xénophobe a-t-elle sa place à gauche ? D’où viennent l’instrumentalisation et l’électoralisme ? » s’interroge l’équipe de campagne de Didier Paillard. Sur 43 000 inscrits sur les listes, 789 sont ressortissants de dix-huit pays européens. « On ne fait pas le tri parmi les étrangers qui essaient de s’inscrire », précise Julien Attal, qui estime que « cette tentative de manipulation ne trompera personne ».

Lire aussi :

Laisser un commentaire

 

Les Enragés d'Aurillac |
LES MESSAGERS DU RDR |
LIVRY SUR SEINE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blog des idées non-reçue...
| MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...